La noirceur des couleurs

11 oct. 2017



Cinq bébés enlevés. Un projet expérimental diabolique consigné dans un journal intime. Un journaliste qui enquête sur ces disparitions vingt-cinq ans après. 1910, Buenos Aires. Une jeune femme réapparaît au domicile de ses parents des années après avoir disparue, une nuit alors qu’elle dormait dans son berceau. Une jeune femme sans aucun souvenir, un homme qui se comporte comme un chien, les images hallucinées d’une session d’hypnose, sont les pistes qui conduiront Alejandro à remonter le fil de cette sombre histoire jusqu’à un dénouement aussi terrifiant qu’inattendu.


• • • • •
La noirceur des couleurs de Martin Blasco
Titre original : La oscuridad de los colores
Traduit par Sophie Hofnung
Editions L'École des Loisirs (Médium), 2017 - 304 pages - 15,50€




✖ : On oublie vite l'époque, c'est dommage.

 : Le mystère autour de cette histoire.
Suivre l'enquête menée par Alejandro, tout en ayant accès au journal de J.F. Andrew.
Les révélations (de la fin, surtout). Surprenant !


Merci à l’école des loisirs pour cet envoi. Martin Blasco est le premier auteur argentin que je lis ! Derrière cette couverture sombre et mystérieuse se cache une histoire qui fait froid dans le dos. En 1885, cinq bébés sont enlevés. Vingt-cinq ans plus tard, un homme contacte Alejandro, journaliste, pour lui demander d'enquêter sur la disparition de sa fille... qui est revenue il y a quelques semaines. Avec un étrange comportement et aucun souvenir de ces dernières années, Amira semble s'émerveiller d'un rien. Le journaliste va essayer de retrouver les autres familles et voir s'ils ont des informations qui pourraient l'aider à avancer. En parallèle, nous avons droit à des extraits du journal de J.F. Andrew, responsable des enlèvements. Peu à peu, nous découvrons ses desseins et ce qu'il a fait subir à ces bébés...

Même si l'auteur parle des célébrations du Centenaire et de l'arrivée des immigrants qu'a connue le pays, il est facile d'oublier que l'histoire se passe au début du XXe siècle. J'aurai apprécié qu'elle soit encore plus ancrée dans son époque. Autrement, j'appréhendai l'aspect scientifique, mais cela reste finalement très abordable. Chose appréciable, l'auteur a réussi à différencier les deux parties de l'histoire. Ainsi, le journal de J.F. Andrew paraît froid et détaché, scientifique. Alors que l'enquête menée par Alejandro est passionnée, pleine d'émotion et de surprises. Je n'avais rien vu venir !


En quelques mots...
Buenos Aires | XXe siècle | Enfants | Cobayes | Journaliste | Enquête

Commentaires

  1. Je serai curieuse d'y jeter un œil tiens :) Je ne connaissais pas du tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en diras des nouvelles, si tu le lis.

      Supprimer
  2. Jamais lu d'auteur argentin, non plus !!! Me voilà bien tentée... :D

    RépondreSupprimer
  3. Moi j'ai tout vu venir (c'est quand même un peu téléphoné) ! Mais cela ne m'a pas gâché le plaisir. Je trouve que c'est ouvrage est bien fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'habitude, je ne me fais pas avoir comme ça ^^ Mais là, j'étais sur le c**.

      Supprimer
  4. Je ne connais pas du tout mais il me fait pas mal envie au vu du résumé et de ta chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de te tenter ^^ Ce fut une belle découverte.

      Supprimer
  5. Oh je ne connais pas, ça a l'air intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça l'est, si tu aimes les enquêtes et être surprise :)

      Supprimer
  6. Je ne suis pas du tout thriller donc pour le coup, il ne me tente pas plus que ça

    RépondreSupprimer
  7. Moooh merci de la découverte, je pense que ça peut me plaire ! =)

    RépondreSupprimer
  8. Moi qui essaie d'élargire mes horizons de lecture c'est parfait ^^

    RépondreSupprimer
  9. Oh, un roman argentin! Il a l'air très sympa, je vais tenter de me le procurer en VO!

    RépondreSupprimer
  10. Je ne connaissais pas, merci de me faire découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  11. Je sens qu'il pourrait me plaire et en plus je n'ai jamais lu d'auteur argentin non plus !

    RépondreSupprimer
  12. Je ne connaissais pas du tout ce livre. Mais j'avoue que ce n'est pas le genre de livre vers lequel je vais me tourner.

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥