Max

15 oct. 2013

Auteure : Sarah Cohen-Scali
Editeur : France Loisirs
Année d'édition : 2013
Nombre de pages : 475
Prix du livre : 13,30€

ISBN : 978-2-298-06918-1

4ème de couverture :
"19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement.
Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi
béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême.
La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde.

Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien
d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu
de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler !"

Max est le prototype parfait du programme "Lebensborn" initié par Himmler. Des femmes
 sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse
 idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich.


Mon avis :
Pourquoi ce livre ?
Parce que c'est un livre sur la Seconde Guerre Mondiale, période de l'histoire qui m'intéresse beaucoup. Et ce livre en particulier car il change de l'ordinaire. C'est la première fois que je lisais un livre sur le programme "Lebensborn".


Le style de l'auteure
  Registre littéraire : Réaliste/Dramatique
Registre de langue : Courant/Familier
Genre littéraire : Roman historique


L'histoire et les personnages

p87 : "Les plus faibles meurent pour que
les plus forts deviennent invulnérables."

L'histoire nous est raconté du point de vue de "Max". Il nous fait part de ce qu'il entend, comment
sa mère et un officier SS se sont rencontrer pour que lui, "Max", naisse; les histoires personnelles
des autres jeunes mamans;... Nous le rencontrons alors qu'il est encore dans le ventre de sa mère.
On le suit dans ses premiers mois; puis à ses quatre ans; ses six ans; ses neuf ans;...

Les plus : Au début, tout nous est raconté de façon froide et distante. Le bébé, "Max", ne fait que conter les faits,
 les émotions sont mises de côté. Ce qui ne fait que renforcer l'horreur de la situation. Ce qui est le but de l'auteure,
je pense. Puis, peu à peu, au fur et à mesure que l'histoire avance, que "Max" grandi; il commence à se faire ses propres
 idées, il commence à se poser quelques questions. Il y a donc quelques sentiments qui s'immiscent dans l'histoire. Celle-
ci prend d'ailleurs un autre tournant quand un nouveau personnage important entre dans la vie de "Max". Ce qui donne
 un nouveau souffle à tout ça. Le style d'écriture est assez sarcastique et ironique. L'auteure ne prend pas partie
mais nous fait clairement comprendre ce qu'elle en pense. L'originalité de ce livre est un gros plus. Ayant l'habitude de
lire des livres sur ce sujet, je suis assez impressionner par l'imagination de l'auteure. Prendre comme personnage
principal un jeune garçon, qui, quand l'histoire commence, n'est même pas encore né ! La fin de l'histoire n'est 
pas très surprenante, mais elle reste dans l'esprit de cette histoire. Froide, horrible, mais instructive.
Un témoignage important. Et enfin, dans "Note de l'auteur", à la fin, on trouve une liste des 
ouvrages que Sarah Cohen-Scali a lu et qui l'on aidé à écrire ce livre.

Les moins : Ayant lu la chronique de ma partenaire de blog, Laura, je partage totalement son avis à propos des propos choquants que l'on peut trouver tout au long du livre. Il n'est pas vraiment conseillé pour de jeune ado, bien qu'il soit classé Jeunesse. Il y a des propos crus sur le sexe, des gros mots, beaucoup de scènes assez choquantes...


Conclusion
Quand on sait que ce genre de choses est vraiment arrivé, ça donne froid dans le dos.
J'avais un grand sentiment de malaise en lisant ce livre; en découvrent ces abominations.
Et toujours la même question : Comment ce genre de chose a pu se réaliser ?!




Quelques infos supplémentaire...
* La chronique de Laura : Max

* Une explication supplémentaire sur le lebensborn :
"Le Lebensborn e. V. (Lebensborn eingetragener Verein, en français « Association enregistrée Lebensborn ») était une association de l'Allemagne nationale-socialiste, patronnée par l'État et gérée par la SS, dont le but était d'augmenter le taux de naissance d'enfants « aryens » en permettant à des filles-mères d'accoucher anonymement et de remettre leur nouveau-né à la SS qui en assurerait la charge puis l'adoption. [...] Le terme « Lebensborn » est un néologisme formé à partir de « Leben » (« vie ») et « Born » (« fontaine », en allemand ancien). Marc Hillel l'a traduit en français par « Fontaines de vie »." (source : wikipedia)

* Quelques ouvrages de la liste que Sarah Cohen-Scali fait à la fin du livre :
- Au nom de la race de Marc Hillel
- Une femme à Berlin : Journal, 20 avril - 22 juin 1945 de Anonyme
- La Chute de Berlin de Antony Beevor
- Le Roi des Aulnes de Michel Tournier

Commentaires

  1. Comme je disais à Laura, il serait bien que je le lise, mais il ne me tente pas vraiment...
    A suivre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bizarre, car le sujet est assez difficile, mais le livre se lit tout seul...

      Supprimer
    2. Alors je pense que je vais le tenter, vous m'avez convaincu :D

      Supprimer
    3. Bon courage et bonne lecture alors ;-)

      Supprimer
  2. Je trouve que le sujet a l'air intéressant mais il ne me tente pas plus que ça :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un sujet intéressant; mais je comprend, ce n'est pas facile à lire...

      Supprimer
  3. Je ne doute pas que ce livre soit intéressant pour plein de choses que tu soulignes, mais j'ai déjà dit que je le boycottais lol

    RépondreSupprimer
  4. J'hésite toujours beaucoup à la lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu veux, sur le site France Loisirs, il y a un extrait du livre, ça t'aidera peut-être à te décider :
      http://www.franceloisirs.com/catalogue/article/732150/Max/Cohen-Scali-Sarah#extrait

      Supprimer
  5. Il me tente beaucoup mais voilà, j'hésite tout de même :( lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai mis juste au dessus, pour Méli, il y a un extrait dispo ici :
      http://www.franceloisirs.com/catalogue/article/732150/Max/Cohen-Scali-Sarah#extrait

      C'est le début du livre ;-)

      Supprimer
  6. Il me tente depuis un moment , j'ai déjà lu des livres sur les Lebensborn . Le sujet est dur .

    RépondreSupprimer
  7. Un bon roman qui aurait du être mis en avant autant au rayon adulte qu'au rayon jeunesse!! Encore une "distinction" qui m'énerve...

    RépondreSupprimer
  8. Il est dans ma WL depuis un moment. Je n'ai plus qu'à passer le cap "commande" ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à revenir me dire quand tu l'auras lu ;-)

      Supprimer
  9. Depuis sa sortie il m'intrigue. C'est un sujet dur, qui n'est en plus pas toujours évident d'aborder pour des ados, ou pour n'importe quel public d'ailleurs je trouve. La collection Scripto de Gallimard est une collection coup de poing, qui est faite pour "choquer", pour bousculer un peu les esprits. J'ai tout de même hâte de le lire, même s'il n'est pas dans mes priorités.
    Très chouette chronique en tout cas, ça donne envie :-D
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime aussi beaucoup la collection Scripto ^_^ Qui me fait un peu penser à ce que l'on peut trouver dans la collection X'prim de Sarbacane d'ailleurs.
      Merci Margaud =)
      Bises

      Supprimer
  10. Je trouve le sujet très intéressant, tout comme ta chronique. Merci, je note!
    Sûr, le sujet n'est pas évident, mais il est nécessaire d'en parler pour ne pas oublier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je me dis à chaque fois que je lis un livre sur ce sujet. Ma sœur me prend pour une folle de vouloir lire là-dessus, mais si on ne s'informe pas, on risque d'oublier ce qui c'est passé il n'y a pas si longtemps que ça finalement...

      Supprimer
  11. Ta chronique est parfaite, tu a tout dit !
    Je suis contente que le roman t'ait plu :)
    Et merci, pour avoir mis le lien de ma chronique, c'est super gentil :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^_^
      C'est normal pour ta chronique ;-)

      Supprimer
  12. Je ne connaissais pas avant que tu en parle, mais c'est le livre a l'air intéressant. Je ne suis pas du genre à être choquée par un livre ou un film en général, mais peut-être que j'essayerai de le lire dans quelques années ^^ en tout cas le sujet me plaît. Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que c'est une sujet intéressant, et je trouve que l'on n'en parle pas beaucoup dans les livres sur la Seconde Guerre Mondiale...

      Supprimer
  13. ça me tente bien ! Et pour des élèves de collège ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... des élèves de 3ème peut-être, mais je ne le conseille pas aux plus jeunes ;-)

      Supprimer
  14. Olàlà je ne savais pas du tout que ce genre de pratiques existaient ! Je pense que ce livre doit être très intéressant mais je ne crois pas supporter de connaitre certaines atrocités de notre monde :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le savais pas non plus avant de découvrir ce livre... ça fait froid dans le dos.

      Supprimer
  15. En club de lecture, une dame à parler de ce livre, et son avis rejoint beaucoup le tien concernant le public qui peut le lire.
    Je pense le lire prochainement pour me faire un avis sur le sujet !
    Merci pour ta chronique, qui comme d'habitude, est très bien construite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci (pour la chronique); c'est très gentil ^_^
      N'hésite pas à revenir me dire si tu as l'occasion de le lire ;-)

      Supprimer
  16. L'histoire me fait froid dans le dos... Je suis super intriguée. Tu m'as conquise par ta chronique, je note le titre sans plus tarder ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moi également... c'est vraiment flippant de prendre conscience que ce genre de chose est vraiment arrivé...

      Supprimer
  17. Il a vraiment l'air pas mal ! Je pense que je me laisserai séduire quand j'en aurai l'occasion :)

    RépondreSupprimer
  18. Je ne sais pas si je pourrais lire ce livre. Je suis trop sensible =S
    En ce moment je lis aussi un livre qui se passe pendant la seconde guerre mondiale "survivre avec les loups"
    Je ne l'avais jamais lu car l'auteur avait menti au sujet de l'histoire ... Mais je me suis quand même laissé tenté quelques années après ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entendu parler de ce livre, mais comme tu le dis, l'auteure a menti et ça me refroidi beaucoup... Je ne pense donc pas le lire...

      Supprimer
  19. C'est dommage finalement car le livre est vraiment bien. J'ai fais abstraction du fait qu'elle ai menti. Et je me dis que ce livre a toujours été une histoire fausse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta chronique (si tu en fais une dessus) me fera peut-être changer d'avis ;-) Ne jamais dire jamais ^^

      Supprimer
  20. Oui bien sur que j'en ferai une ! ;) et relativement vite je pense ^^

    RépondreSupprimer
  21. C'est clair qu'il fait froid dans le dos, quand on s'imagine que c'est arrivé.

    RépondreSupprimer
  22. Je veux le lire !!!! Et je verrai ensuite si je le mets dans les mains de mes ados...

    RépondreSupprimer
  23. Je ne connaissais pas du tout mais c'est une façon originale d'aborder ce sujet en effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça. Le petit plus de ce livre, c'est son originalité ;-)

      Supprimer
  24. Si tu aimes les livres sur la seconde guerre mondiale je te conseil :
    - La Part de l'autre de Eric-Emmanuel Schmitt
    - Fatherland de Robert Harris
    - Le faiseur d'histoire de Stephen Fry
    - La séparation de Christopher Priest
    Ce sont toutes des Uchronie que j'ai vraiment beaucoup aimé !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Part de l'autre est dans ma wish list depuis pas mal de temps...
      Merci pour cette liste ;-)

      Supprimer
  25. Whoua je lirai ce livre c'est certain, le sujet m’intéresse beaucoup. je l'ai découvert par le livre ''Les cendres froides'' de Valentin Musso, qui parle des Lebensborn, je te le conseil d'ailleurs, c'est très bien écrit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les cendres froides est dans ma wish list, d'ailleurs, j'ai vraiment hâte de le lire, car j'aime beaucoup la plume de l'auteur.

      Supprimer
  26. C'est un livre que je mets et que je retire de ma wishlist assez souvent mais ton avis me pousse à vraiment songer à l'acheter (peut-être pour mon anniversaire lol)! ;-)
    C'est un sujet qui m'intéresse mais je dois avouer que cela me fait un peu peur de le lire, moi qui suis une âme sensible lol.... mais bon, je vais tenter quand même!
    Très belle chronique :-)
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez sensible sur ce sujet en particulier, mais là, je t'avoue que je n'ai pas versé beaucoup de larmes ;-) On a le point de vue d'un petit allemand qui est à fond derrière Hitler, donc, bien qu'il nous raconte des horreurs, ce n'est pas "larmoyant" (je ne trouve pas d'autres mots pour le dire).
      Merci, bisous Aurélie =)

      Supprimer
  27. Ooooh merci pour cette chronique ! Ca me donne encore plus envie de le lire et ça le conforte dans ma WL, ces derniers temps j'hésitais un peu à son propos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ^^
      C'est un livre que je te conseille sans hésiter ;-)

      Supprimer
  28. Aaaaaaaah, il est dans ma WL, j'espère secrètement qu'il feras partis des livres que je recevrais lors du swap de l'avent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croise les doigts pour que tu le reçoives alors ;-)

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥