23 janv. 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? (238)

Ce RDV du lundi a été commencé par Mallou et les participants sont répertoriés chez Galleane.
On répond chaque lundi à trois petites questions.


La semaine passée, j'ai lu...

   

Sa Majesté des Mouches de William Golding est un récit parfois cruel, sur des jeunes enfants qui se retrouvent livrés à eux-mêmes sur une île déserte. Mon premier coup de cœur de l'année fut pour Quand le monstre naîtra de Nicolas Michel. L'auteur a su transmettre des informations clés de l'Histoire et le faire avec beaucoup d'émotions. Quelques minutes après minuit de Patrick Ness fut une lecture très touchante. Le côté fantastique n’enlevant rien à la réalité des sentiments de Conor. Enfin, L'étrange cas du Dr. Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson fut une lecture très courte et intéressante.


---------------------------------


En ce moment, je lis…


Comment être un père quand on arrive vingt ans après ?

Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent.

Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route.


C'est un Gilles Legardinier... Donc, je devrais aimer 😛



---------------------------------


Ensuite, je pense lire…

Je ne sais pas encore.
Ma PAL en a pris un coup ce mois-ci, donc le choix est grand !


Et vous, que lisez-vous ?

22 janv. 2017

L'étrange cas du Dr. Jekyll et de M. Hyde





La ruelle est sombre, la silhouette furtive, l'homme pressé. Une fillette, par mégarde, le heurte. Et l'irréparable se produit : l'homme la jette à terre, la piétine et s'éloigne, sans cesser de sourire... 

Hélas, on ne compte plus à Londres les épouvantables crimes de l'étrange Mr Hyde. Étrange ? Plutôt diabolique, songe le brave notaire Utterson. Et quel sinistre lien unit son ami, le pauvre Dr Jekyll, à cet individu dont la seule vue fait frémir ? Car si jamais visage a porté l'empreinte de Satan, c'est bien celui de Mr Hyde...

• • • • •
L'étrange cas du Dr. Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson
Traduit par Théo Varlet
Editions Librio, 2001 - 92 pages


Encore un classique qui m'intriguait ! Je savais d'avance le fin mot de l'histoire quant à l'identité de l'étrange M. Hyde, mais pas encore le pourquoi du comment. Et, comme je suis curieuse, il était temps que je le découvre. Cette courte lecture, moins de cent pages, est finalement une bonne découverte. J'ai apprécié suivre le notaire Utterson, se demander comment il pourrait aider son vieil ami le Dr Jekyll qui semble lié à ce mystérieux Hyde, dont certains méfaits lui sont venus aux oreilles. La nature humaine est un sujet complexe et la conclusion de ce livre en est la preuve.

• • • • •

L'étrange cas du Dr. Jekyll et de M. Hyde vous tente ?
Avez-vous déjà lu ce classique ?

21 janv. 2017

Quelques minutes après minuit







Depuis que sa mère est malade, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. Chaque fois, quelques minutes après minuit, un monstre apparaît sous la forme d'un arbre gigantesque qui apporte avec lui l'obscurité, le vent, les cris. Le monstre vient chercher quelque chose de très ancien et de sauvage. Il veut connaître la vérité...



• • • • •
Quelques minutes après minuit de Patrick Ness
D'après une idée originale de Siobhan Dowd
Traduit par Bruno Krebs
Editions Folio (Junior), 2016 - 193 pages - 6,70€


✖ : Lily aurait mérité une plus grande place dans l'histoire !

 : Un personnage principal très touchant et torturé.
Une touche de fantastique qui n'enlève en rien le réalisme des sentiments.
Suivre les histoires du monstre et découvrir où elles vont mener Conor.


Ce livre était depuis de nombreux mois dans ma wish list et c'est la sortie du film qui m'a décidé à me le procurer. Il y avait de très bons échos dessus et Patrick Ness est un auteur que je voulais découvrir. C'était l'occasion de m'y mettre. Finalement, je ne regrette aucunement cet achat. Conor n'est pas certain que cela soit réel... Un monstre surgit les nuits, quelques minutes après minuit, affirmant que sa présence est due à la demande du garçon. Ce monstre lui dit qu'il lui racontera trois histoires et que Conor devra raconter la quatrième. Celle concernant un de ses cauchemars, un qui le terrorise et dont il n'a parlé à personne. Le monstre veut le pousser à avouer l'insupportable vérité, celle qui la torture et la fait se sentir coupable. Mais, Conor n'a pas peur de lui et se demande quelle leçon tirer de ce qu'il lui raconte.

"Les histoires sont des créatures sauvages. Quand tu les libères, qui sait ce qu'elles peuvent déclencher ?"


"Aussi incroyable que cela puisse paraître, le temps continuait à avancer pour le reste du monde.
Le reste du monde qui n'attendait pas."

L'ambiance est pesante pour les épaules du jeune Conor, qui est très touchant. Nous le voyons se démêler avec la maladie de sa maman et un possible futur sans elle, ses problèmes à l'école, un cauchemar qui le hante et les histoires qui semblent sans queue ni tête d'un monstre lui rendant visite la nuit. L'histoire, même avec une pointe de fantastique, reste finalement très réaliste. Une manière ni trop brutale, ni trop édulcorée d'aborder des thèmes tels que la maladie avec des enfants assez jeunes. La maladie, mais également les sentiments que l'enfant en question peut ressentir à ce propos. Mon seul regret et qu'il aurait fallu définitivement plus de Lily ! Un personnage secondaire qui aurait mérité d'être plus présent. L'histoire m'a ému, en particulier les dernières pages. Il ne me reste plus qu'à voir l'adaptation, pour redécouvrir cette histoire une nouvelle fois et déterminer si c'est une découverte forte en émotions ou un coup de cœur.

• • • • •

Est-ce que ce livre vous tente ? L'avez-vous déjà lu ?
Comptez-vous aller voir l'adaptation ciné ?

19 janv. 2017

Quand le monstre naîtra




1939. Malgré la guerre, Lucile, fille unique espiègle et insoumise, coule des jours heureux dans un petit village de Haute-Provence. Elle se lie d'amitié avec Elsa et Emmanuel, le jeune couple que ses parents hébergent dans une ferme.

Mais l’univers et les certitudes de Lucile s’effondrent lorsque Elsa et Emmanuel sont chassés et que ses parents lui annoncent la naissance prochaine d’un frère ou d’une sœur. Désormais, cet enfant sera pour elle « le monstre ».



• • • • •
Quand le monstre naîtra de Nicolas Michel
Editions Talents Hauts (Les Héroïques), 2017 - 297 pages - 16,00€


✖ : /

 : Voir les choses à travers le prisme de l'enfance et le recul des années.
Des dates et des faits réels qui apportent de vraies informations historiques.
Les mots de l'auteur, sur la raison pour laquelle il a écrit ce livre.


Merci aux éditions Talents Hauts pour cet envoi. Ayant bien aimé le premier roman que j'ai lu de la collection Les héroïques, je n'ai pas hésité à en découvrir un nouveau. Avant tout, il me semble important de dire quelques mots sur les intentions de l'auteur - à retrouver plus en détail sur le rabat intérieur de la couverture ;  « Si j'avais été enfant à cette époque, qu'aurais-je compris de la violence des adultes, proche ou lointaine ? Qu'aurais-je saisi des décisions de mes parents face aux plus graves menaces ? ». Il a imaginé l'histoire de Lucile pour répondre à ces questions.

Quand le monstre naîtra est mon premier coup de cœur de l'année 2017. Un roman sur la Seconde Guerre mondiale, un partage, des émotions, du courage, une transmission essentielle aux nouvelles générations. Voir les choses à travers le prisme de l'enfance et le recul des années sont les points clés de ce roman que je vous conseille sincèrement de lire. Lucile est une vieille femme lorsque nous la rencontrons, prête à livrer son histoire, son enfance, à sa petite-fille.
« Je t'assure que je me souviens très précisément de ce moment où le monde a changé, en 1939. J'avais cinq ans. C'était la première fois que j'entendais le mot "guerre" et, sans le comprendre, je le trouvais déjà moche. »
Malgré la gravité des événements, Lucile, se qualifiant elle-même de « petite peste égocentrique », n'hésite pas à tout raconter, elle ne se dédouane jamais de ses propres bêtises. Cette petite fille, au caractère bien trempé, découvre les choses au fur et à mesure qu'elles arrivent jusqu'à chez elle, dans son petit village. Les Juifs, la guerre, les Allemands, les bombardements, etc. Elle écoute les conversations de ses parents (en douce) et les paroles de sa camarade de classe, puis essaie de comprendre et de faire concorder tout cela. Sauf que certaines choses la dépassent et sa fougue la pousse à faire et dire des choses qui pourraient être dangereuses. Les explications manquantes de la part de ses parents, tout ce qui l'a touché durant sa jeunesse, elle le raconte à sa petite fille. Elle est désormais une vieille femme et comprend maintenant les choix de ses parents, sans jamais oublier les sentiments qui l'ont traversé durant cette période. 
« Dans ma caboche de petite fille boudeuse, les mots que j'attrapais au hasard dans les journaux et les noms que prononçaient mes parents se mélangeaient de manière assez exotique : Vichy, Pétain, Dunkerque, Mers el-Kebir, Laval, de Gaulle, Churchill... Évidemment, je ne comprenais rien à ce qui se tramait dans le pays, à l'horreur qui prenait lentement forme. »
Je me rends compte que je n'ai finalement rien dit sur ce fameux "monstre", l'arrivée de cet enfant que Lucile n'accepte pas. Eh bien, il faudra faire sans, car je ne compte rien révéler de plus. C'est un des points importants de l'histoire, qu'il vous faudra découvrir par vous-même. Ce que je peux dire, pour conclure, c'est que l'histoire de Lucile a beau être imaginée, Nicolas Michel a su transmettre des informations clés de l'Histoire et le faire avec beaucoup d'émotions.

• • • • •

Quand le monstre naîtra vous tente ?
Avez-vous déjà lu un livre de la collection Les Héroïques ?

Livre coup de ♥

18 janv. 2017

Sa Majesté des Mouches

Une bande de garçons de six à douze ans se trouve jetée par un naufrage sur une île déserte. L'aventure apparaît aux enfants comme de merveilleuses vacances : ils se nourrissent de fruits, se baignent, jouent à Robinson. Mais il faut s'organiser et, suivant les meilleures traditions des collèges anglais, ils élisent un chef...

• • • • •
Sa Majesté des Mouches de William Golding
Traduit par Lola Tranec
Editions Folio, 2006 - 246 - 8,20€


✖ : Le contexte historique n'est pas très clair.
Quelques difficultés avec le style d'écriture, au début.

 : Le style d'écriture a fini par être un bon plus.
Une aventure, parfois dure, qui montre le changement dans un groupe.
Nous assistons vraiment à l'évolution des caractères.
Un classique à lire !



Cette année, j'aimerais lire plus de classiques ! Dans cette optique, quelques-uns ont déjà rejoint ma PAL. Sa Majesté des Mouches faisait partie de ces livres qui m'intriguaient... Comme le résumé l'indique, nous allons suivre un groupe de jeunes garçons qui découvrent qu'ils ont fait naufrage sur une île déserte. Les enfants passent de la joie et de l’insouciance, avec la découverte et l'exploration de l'île, à la peur et la crainte de ce qu'elle peut cacher et de ne jamais rentrer chez eux. Construire des cabanes, chasser pour trouver à manger, entretenir le feu ? Les priorités de chacun semblent rapidement les diviser. Un chef est nommé, mais un autre pense pouvoir prendre de meilleures décisions. Le groupe vacille, bien que soudé par une même épreuve. Des tensions apparaissent et l’impensable va finir par arriver. L'île et ses mystères ne seront peut-être pas les choses les plus à craindre...

Le contexte historique aurait pu être plus/mieux établi. Il est évoqué très vaguement que cela se déroule durant la guerre, mais rien de bien précis. Cela n'est, bien entendu, pas le plus important pour ces enfants coincés sur l'île, sans adultes, mais une petite mise au point n'aurait pas été de refus, pour savoir comment ils se sont retrouvés ensemble.

Même si le style d'écriture m'a posé un peu problème au début, cela n'a pas empêché une lecture très fluide du roman. Je butai sur la tournure des phrases. Elles me paraissaient parfois longues ou trop descriptives sans pour autant être claires. Et, durant les premiers dialogues, j'avais la sensation que les personnages ne s'écoutaient même pas parler. Puis, peu à peu, l'écriture a apporté un plus à l'histoire, rendant cela unique. Ce classique est décrit comme un roman d'aventures et d'apprentissage de la vie. Il tient ses promesses ! Encore un livre que j'aurai adoré étudier en cours.

Vers la fin, un des personnages dit « Ne cherche pas la logique. Ça n'existe plus... ». Ce qu'il y a à retenir de cette aventure tient finalement en ces quelques mots. Ralph, Porcinet, Jack, Simon, Erik et Sam... Ils vont tous subir durement la difficulté de grandir, de s'imposer, et voir la dégradation du groupe qu'ils formaient au début. L'aventure dégénère - à cause, entre autres, du confinement sur l'île, du manque de recul, du fait qu'il n'y ait pas d'adultes pour prendre les choses en main -, le tout prend une tournure plus sérieuse. Un chemin qu'aucun d'eux ne pouvait imaginer...

• • • • •

Avez-vous déjà lu ce classique ?
Vous tente-t-il ?