Le couteau sur la nuque & La mort dans les nuages

26 sept. 2020



"Mitchell laissa dormir la passagère aussi longtemps qu'il put. Cinq minutes avant d'arriver à Croydon, il se pencha vers elle :

- Excusez-moi madame, votre addition.

Il posa la main avec déférence sur son épaule. Elle ne se réveilla pas. Il appuya plus fort et la secoua gentiment. Pour tout résultat, elle s'affaissa de façon inattendue sur son siège. Mitchell se pencha sur elle, puis se redressa, tout pâle."


 • • • • •
Le couteau sur la nuque & La mort dans les nuages d'Agatha Christie
Titres originaux : Lord Edgware dies & Death in the clouds
Traduit par Pascale Guinard & Alexis Champon
Editions France Loisirs, 2002 - 551 pages


: Le couteau sur la nuque - Les propos malaisants de certains personnages.
La mort dans les nuages - Le début qui tourne en rond.

 : Le couteau sur la nuque - Le trio Poirot/Hastings/Japp est à la manœuvre. Une bonne enquête.
La mort dans les nuages - Poirot qui suit ses idées. Quand tout s'accélère, à la fin.


Le couteau sur la nuqueJane Wilkinson, une actrice, fait appel à Hercule Poirot pour se débarrasser de son mari, dans l'idée de pouvoir se remarier. Elle n'hésite pas à affirmer que sa mort serait encore mieux qu'un divorce ! Poirot accepte simplement d'aller discuter avec ledit mari. Peu après, l'inspecteur Japp vient le voir concernant la mort de Lord Edgawre, dont la coupable évidente est sa femme... Jane Wilkinson.

Une affaire retorse qui va mettre à mal les petites cellules grises du célèbre détective belge durant un bout de temps ! L'intrigue est sympathique à suivre. Nous y retrouvons aussi Hastings et Japp. Des personnages qui portent toujours un œil septique sur Poirot et dont il est souvent drôle de lire les réflexions un brin à la ramasse. 
 
Cependant, un gros bémol est à souligner ; les propos malaisants (pour ne pas dire racistes...) que tiennent certains personnages, comme l'avait relevé Ewylyn également. C'est à remettre dans son époque, bien sûr, mais il serait vraiment difficile de ne pas en parler... Un ramassis de "clichés", principalement au début.

La mort dans les nuages - Une passagère du vol Paris-Croydon est retrouvée morte sur son siège. Lors de l'instruction, le jury est prompt à déclarer Hercule Poirot, cet étrange petit étranger qui était présent, coupable !

Poirot et Japp, ainsi que Fournier un enquêteur français, vont essayer de découvrir qui des passagers présents sur le vol a pu commettre ce meurtre sans que personne n'ait remarqué quoi que ce soit. Tou.te.s sont fouillé.e.s et intérrogé.e.s... Poirot a son idée, mais il a des difficultés à tout faire concorder. La personnalité et la profession d'usurière de la défunte donnent des pistes à suivre. Le début tourne en rond, à cause des témoignages des passagers, que nous avons plusieurs fois de suite. Mais, lorsque les révélations finales s'enchaînent, nous n'avons qu'une hâte, que Poirot mette tout à plat pour comprendre le pourquoi du comment. 

---

En bref, deux bonnes enquêtes avec Hercule Poirot, sans qu'elles sortent spécialement du lot pour autant.


En quelques mots...
Hercule Poirot | Hastings | Japp | Théâtre | Meurtres
Hercule Poirot | Japp | Vol Paris-Croydon | Mort | Poison

Le souffleur de nuages

23 sept. 2020



Franck, chauffeur de taxi, est triste parce que son chat est mort, que sa vie est monotone et qu’il est seul. Un jour, il reçoit l’appel de Hélène, une vieille dame fantasque, qui l’attend avec sa valise devant sa maison, dont elle laisse la porte grande ouverte, « comme ça, tout le monde pourra entrer et se servir... » Elle n’a pas l’intention de revenir mais souhaite retrouver enfin le grand amour de sa vie.

Franck et Louise vont alors se lancer dans une aventure pleine de surprises et devenir l’un pour l’autre des souffleurs de nuages. Car il n’y a pas d’âge pour poursuivre ses rêves et les rencontres inattendues peuvent parfois ensoleiller notre existence...


• • • • •
Le souffleur de nuages de Nadine Monfils
Éditions Fleuve, 2020 - lu en eBook - 11,99€


: Le prix de l'ebook, pour un si court roman.
Une succession de "belles phrases" sur la vie, qui ont fini par me paraître too much.

 : Les points essentiels à un bon road trip ; des rencontres, des échanges, des lieux à voir, etc.


Merci à NetGalley et aux Éditions Fleuve pour cette lecture. Amatrice de road-trip et aimant beaucoup le titre, je n'ai pas résisté à ce roman ; Le souffleur de nuages - premier roman de Nadine Monfils que je lis.
"Deviens un souffleur de nuages et n'oublie jamais que la vie peut-être belle. Mais il faut savoir la regarder."
Malheureusement, j'en ressors mitigée... Il avait tout pour me plaire et il y a bien des points que j'ai aimés ; l'évidence de la rencontre, le partage, les échanges, etc. Mais, plus ça avançait, moins je trouvais d'intérêt à cette succession de phrases sur le bonheur, l'amour, la vie et la mort. Oui, certaines sont belles et font mouche, mais ça m'a vite paru too much. Hélène en sort à la pelle. De plus, j'ai relevé une incohérence dans le récit au début ; Hélène dit à Franck qu'iels ont comme point commun d'avoir perdu leur animal de compagnie... alors qu'il le lui dit seulement quelques pages plus loin (ou alors c'est moi qui ai loupé un épisode ?!).

Pour continuer dans les bémols (plus sur l'histoire)... Je parle rarement du prix des livres, l'indiquant simplement dans les informations après le résumé. Ici, j'avoue être interpellée de voir le prix du ebook aussi élevé pour un si court roman. Et, pour le format papier, ça donne 180 pages pour 15,90€, d'après le site de l'éditeur.

▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️

"Une existence sans surprises... Ça laisse de la place aux rêves, certes, mais Franck aurait aimé qu'il lui arrive quelque chose d'extraordinaire, au moins une fois dans sa vie. Il ne se doutait pas que ce jour-là était arrivé..." Curieux du comportement étrange de sa cliente, Franck en oublie un peu ses soucis. Hélène, est une vieille femme excentrique, avec qui il va passer la journée, sur les traces de sa jeunesse, de ses amours, etc. 

▪️ ▪️ ▪️ ▪️ ▪️
"- Certains voyageurs traversent leur vie sans jamais regarder par la fenêtre. D'autres observent ce qui se passe et cherchent à savoir pourquoi il y a des nuages dans le ciel qui assombrissent leur trajet. Quelles que soient les réponses, justes ou pas, s'ils se les posent pour éclairer leur chemin et avancer, elles sont utiles."
Je ne souhaite pas être particulièrement dure avec ce road trip qui a aussi ses points positifs, tels que ceux cités plus haut ; la rencontre, le partage, etc. Les chapitres courts donnent un bon rythme au "voyage" qui nous amène dans la vie passée d'Hélène. Et puis, j'ai eu la bonne surprise de retrouver des lieux où j'ai été me promener lors d'une visite à Paris l'année dernière ; Montmartre, la Butte-aux-Cailles, Enghien-les-Bains. C'était agréable de situer le parcours des personnages. Bref, ce n'est pas une franche réussite pour moi, mais j'en retiendrai tout de même quelques bonnes choses. N'hésitez pas à me dire, si vous avez déjà lu l'autrice ;)
"Elle aimait bien son chauffeur. Le trouvait agréable et à l'écoute. Tant mieux si elle pouvait embellir son jardin secret. Elle le trouvait déjà plus joyeux que ce matin où elle avait perçu une mélancolie en lui. Rien que pour ça, sa journée n'avait pas été inutile. Semer un petit bonheur par jour fait de nous des jardiniers du cœur."

En quelques mots...
Paris et ses alentours | Taxi | Vieille dame | Passé | Rencontres | Échanges

En librairie dès le 24 septembre !

Mystic River

21 sept. 2020

 


Ce jour de 1975, Sean, Jimmy et Dave sont loin de se douter que leur destin va basculer de façon irrémédiable. Une voiture s'arrête à la hauteur des enfants, deux hommes qui se prétendent policiers font monter Dave avec eux sous prétexte de le ramener chez lui. Il ne reparaîtra que quatre jours plus tard. On ne saura jamais ce qui s'est passé pendant tout ce temps.

Vingt-cinq ans après les faits, les trois garçons ont fondé des familles. Comme un écho au kidnapping de Dave, l'assassinat de Katie, la fille de Jimmy, va les mettre de nouveau en présence. À mesure que Sean, qui est devenu flic, mène l'enquête, ce sont autant de voiles qui se lèvent sur de terribles vérités.

Roman très noir, mais aussi hymne à la vie, Mystic river est une œuvre qui touche droit au cœur. Clint Eastwood en a tiré une remarquable adaptation récompensée, entre autres, par l'oscar du meilleur acteur pour Sean Penn et le César du meilleur film étranger.

• • • • •
Mystic River de Dennis Lehane
Traduit par Isabelle Maillet - Titre original : Mystic River
Éditions Rivages (Thriller), 2002 - 402 pages

: Comme j'ai vu l'adaptation bien avant, j'ai eu peu de surprises.

 : Le trio de personnages, enfants puis adultes.
La construction de l'intrigue, en deux temps.
Un très bon page turner !


Dennis Lehane est l'auteur de bon nombre de romans, dont certains ont été adaptés au cinéma. C'est le cas de Shutter Island, lu il y a cinq ans et dont l'excellent film de Martin Scorsese rassemble Leonardo DiCaprio et Mark Ruffalo. Quand Mystic River est arrivé dans ma PAL (merci les boîtes à livres), je connaissais déjà l'histoire pour avoir vu le film de Clint Eastwood - très bon également, avec Sean Penn, Tim Robbins et Kevin Bacon. Résulat, l'intrigue ne m'a que très peu surprise. Ce qui ne m'a pas empêché de trouver le roman très prenant !
"C'était plus facile pour Dave de leur donner des noms stupides : Gros Loup et Loup Miteux. C'était plus facile de les considérer comme des monstres, des loups déguisés en êtres humains, et de se considérer lui-même comme le personnage d'une histoire : Le Petit Garçon Enlevé par les Loups. Le Petit Garçon qui s'était Echappé en se frayant un chemin à travers bois jusqu'à une station Esso. Le Petit Garçon Malin qui était resté Calme, à l'affût d'une issue."
Le résumé de la 4ème de couverture est suffisamment explicite pour que je n'ai pas à en ajouter beaucoup. Nous suivons trois amis, Sean, Jimmy et Dave, lorsqu'ils ont onze ans et que le dernier se fait enlever. Quand le garçon est de retour, rien n'est plus pareil entre eux. Puis un bond dans le temps nous les montre adultes. Quand un drame les frappe une nouvelle fois, c'est à Sean d'enquêter sur le meurtre de la fille de Jimmy. 
"On devine parfois la vérité au plus profond de son âme, et nulle part ailleurs. On la devine parfois confusément, au-delà de toute logique, et on a en général raison quand elle est de celles qu'on ne veut pas affronter, qu'on n'est pas sûr de pouvoir affronter. Alors, on tente de l'ignorer, on va consulter un psychiatre ou on passe de longues heures dans les bars à s'abrutir devant les écrans de télévision - tout pour essayer d'échapper à ces vérités trop dures, trop laides, que l'âme a identifiées bien avant l'esprit."
Un thriller difficile à lâcher tant l'auteur maîtrise et attise le mystère concernant ses personnages et leur caractère, ce qu'ils sont capables de faire. En bref, une lecture que je recommande sans problème !

Peut-être que mon prochain roman de l'auteur sera Gone, Baby, Gone, dont j'ai déjà vu le film de Ben Affleck...


En quelques mots...
Buckingham | Amis | Disparition | Famille | Meurtre | Enquête

Sublime Royaume

18 sept. 2020

 

"Maman je t’en supplie, dis-je en twi. Je te supplie d’arrêter. Je te supplie de te réveiller. Je te supplie de vivre."

Gifty, américaine d’origine ghanéenne, est une jeune chercheuse en neurologie qui consacre sa vie à ses souris de laboratoire. Mais du jour au lendemain, elle doit accueillir chez elle sa mère, très croyante, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même et reste enfermée dans sa chambre. Au fil de souvenirs d’enfance émouvants, Gifty s’interroge sur sa passion pour la science si opposée aux croyances de sa mère et de ses ancêtres.

Sublime Royaume raconte les difficultés d’avoir une peau noire en Amérique, et le choc des générations au sein d’une famille issue de l’immigration.


• • • • •
Sublime Royaume de Yaa Gyasi
Traduit par Anne Damour - Titre original : Transcendent Kingdom
Éditions Calmann-Lévy, 2020 - lu en eBook - 14,99€


: Une narration loin d'être linéaire, qui m'a parfois perdu dans la chronologie.

 : Une relation mère-fille complexe, bouleversée par des épreuves.
Obersver Gifty observer le monde et sa mère, se souvenir de son enfance, etc.
Des émotions. Des interrogations sur la famille, la vie et la mort.


Merci à NetGalley et aux Éditions Calmann-Lévy pour cette lecture. En mai 2019, j'ai lu l'excellent premier roman de l'autrice ; No Home (que je vous conseille grandement !). Au final, si Sublime Royaume est un bon roman également, je dois bien avouer qu'il me marquera sans doute moins que le précédent.
"À nous deux, nous étions une expérience, l'osmose mère-fille. La question était et demeure : Est-ce que ça irait entre nous ?"
Science et religion, famille et éducation, immigration et racisme... Ghana et Amérique. Relation mère-fille. Voilà un résumé de Sublime Royaume en quelques mots. Nous pouvons y ajouter absence et deuil, addiction et dépression, introspection. Gifty, chercheuse universitaire en neurologie, héberge sa mère, silencieuse et fatiguée. Des incursions dans le passé - à travers ses souvenirs d'enfance, quelques extraits de son journal, ses relations amoureuses et son travail - nous permettent de suivre son introspection. L'immigration de ses parents en Alabama, leur vie de famille, la place de la religion dans son éducation, son grand-frère Nana, etc. Comment Gifty, gamine turbulente et intrépide, est devenue cette jeune femme étudiant le comportement des souris et attendant un signe de sa mère ? Quand je m'entends ou me regarde sur une cassette vidéo, il me semble voir une personne totalement différente. Que m'est-il arrivé ? Quel genre de femme serais-je devenue si cette loquacité ne s'était pas inversée, n'avait pas été refoulée ? 

La narration loin d'être linéaire, rend parfois la chronologie des événements difficile à suivre (pour moi, en tout cas). De plus, la science et la religion ne faisant pas partie de mes sujets favoris, je n'ai pas toujours été passionnée par le récit. Cela dit, il y a des réflexions et interrogations très intéressantes tout au long du roman ! Et puis, le regard que porte Gifty sur sa mère est touchant et déchirant. Parfois avec la "rébellion" de l'enfance, parfois avec le recul des années qui ont passées - les blessures du passé marquant sa vie d'adulte. Il y eut d'autres moments semblables, où la femme qui me paraissait si terrible en pensée se réduisait en quelqu'un que j'avais peine à reconnaître. Et je ne crois pas qu'elle le faisait volontairement. Plutôt qu'elle n'avait jamais su comment traduire dans cette nouvelle langue qui elle était réellement. 


En quelques mots...
Ghana | Etats-Unis | Famille | Mère-Fille | Religion | Science | Introspection

Lettre d'une inconnue, suivi de Trois nouvelles de jeunesse

16 sept. 2020

Le jour de ses quarante et un ans, un écrivain viennois reçoit une lettre d’une femme qui l’aime passionnément depuis son adolescence et qui, sur son lit de mort, désire lui raconter cet amour qui la consume encore. Elle l’a aperçu pour la première fois seize ans plus tôt, alors qu’il emménageait dans l’appartement face au sien, où elle vivait avec sa mère. Pour la jeune fille de treize ans, ce fut un coup de foudre et le moment où sa vie commença réellement.

Lettre d’une inconnue est le récit d’une des grandes passions de la littérature du XXe siècle et une des nouvelles les plus célèbres et les plus intenses de Stefan Zweig. Avec humanisme, l’auteur y dépeint l’amour absolu d’une femme pour un homme insouciant.

Les trois textes de jeunesse qui suivent, « Rêves oubliés », « Deux solitudes » et « Jeunesse gâchée », essentiels à la connaissance de l’oeuvre de Zweig, contiennent déjà les thèmes de ses meilleurs récits : le rêve, la rencontre, la désillusion, le suicide.


• • • • •
Lettre d'une inconnue, suivi de Trois nouvelles de jeunesse de Stefan Zweig
Titres originaux : Brief einer unbekannten / Vergessene traüme / Zwei Einsame / Ein verbummelter
Traduit par Pierre Deshusses et Tatjana Marwinski
Éditions Robert Laffont (Pavillons poche), 2016 - 96 pages - 3€


: /

 : La sensibilité de l'auteur, qui se ressent à travers chaque histoire et personnage.
Lettre d'une inconnue - les sentiments exposés par la jeune femme.
Trois nouvelles de jeunesse - Des textes courts, mais qui ne manque de rien (sentiments, messages, etc.)


Il y a quelques semaines, j'ai eu l'occasion de lire Vingt-quatre heures de la vie d’une femme de Stefan Zweig. Si j'en ai apprécié le message et les descriptions, les émotions ressentis m'ont moins convaincu. Bien entendu, parmi les livres de l'auteur que vous m'avez conseillé par la suite, Lettre d'une inconnue a été plusieurs fois cité. Un des classiques les plus connus de Stefan Zweig. Cela tombait bien, il était dans ma PAL !
"Ce qu'ils n'avaient jamais dit à personne, ce qu'ils s'étaient à peine avoué à eux-mêmes, ils se le confièrent, alors qu'ils n'étaient presque encore que des étrangers l'un pour l'autre. Chaque cri de leur âme trouvait un écho dans l'affinité de leur souffrance." - Deux solitudes
Cette édition de la collection Pavillons poche regroupe la nouvelle Lettre d'une inconnue, ainsi que trois autres plus courtes - Rêves oubliés, Deux solitudes et Une jeunesse gâchée. Des textes, pas toujours très joyeux, qui explorent les sentiments humains. Rêve et amour de jeunesse, peine et regret, rencontre et colère...
"Oui je sais, mon enfant est mort hier - maintenant je n'ai plus que toi au monde, toi qui ne sais rien de moi, toi qui joues sans te douter de rien ou badines avec les choses et le gens. Plus que toi qui ne m'as jamais connue et que j'ai toujours aimé." - Lettre d'une inconnue
Si j'ai aimé les quatre histoires présentes dans ce livre, la plus conséquente et connue - Lettre d'une inconnue - est sans conteste celle qui marque le plus, grâce aux différents sentiments partagés par cette femme dans la lettre qu'elle écrit à son aimé, comme elle le nomme. C'est à toi seul que je veux parler, te dire tout ce qu'était ma vie qui a toujours été la tienne et dont tu n'as jamais rien su. Une confession de l'importance qu'il a eue pour elle, toute sa vie, alors même qu'il ne l'a jamais reconnu. La beauté et la pureté des sentiments de celle qui chérit et se confie entièrement à celui qu'elle aime. La tristesse, aussi, des drames vécus et des souffrances de cette passion exclusive, à sens unique. L'homme y découvre son portrait, la manière dont sa jeune voisine l'a perçu. Consciente, de son caractère à la fois ardent et oublieux, généreux et infidèle et l'aimant malgré tout.

Lettre d'une inconnue a eu droit à quelques adaptations au cinéma et au théâtre.


En quelques mots...
Nouvelles | Amour | Lettre | Rêve | Rencontre | Tristesse