Zoom sur... Les réécritures de contes en VF - 02

26 mai 2017


Après une deuxième session des réécritures de contes, principalement en anglais, qui me font de l'oeil, me revoilà pour mettre en avant celles que nous pouvons trouver en français ! En commençant par trois que j'ai déjà eu l'occasion de lire et que j'ai aimées. Et, en finissant par quatre autres qui me tentent beaucoup. N'hésitez pas à donner votre avis ;)


♕ ♕ ♕ ♕ ♕


  


♦ Ne m'appelez pas Blanche-Neige de Gally Lauteur - Blanche-Neige

Qui a dit que la vie était un conte de fées ? Lorsqu'on est trahie par sa meilleure amie, difficile d'y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s'enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseau social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s'en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone ? Oserez-vous croquer cette pomme d'amour et découvrir le coeur des princes de votre entourage ?

Une réécriture moderne de Blanche-Neige, comme son titre l'indique.
Disponible aux éditions Hachette.


♦ Ronces Blanches et Roses Rouges de Laetitia Arnould - Blanche-Neige et Rose-Rouge

Orphelines d'un passé dont elles n'ont aucun souvenir, Sirona et sa jeune soeur Eloane sont aussi différentes qu'inséparables. Quand leur tutrice, Iphigénie Whitecombe, fiance l'aînée à un inconnu, leur avenir sombre dans l’incertitude... Pour échapper au mariage qui l'effraie et à la colère dévastatrice de Mme Whitecombe, Sirona prend la fuite.

Au cœur d'une forêt obscure et de sa propre tourmente, elle se fait toutefois une promesse : celle de revenir chercher sa soeur. Quitte à affronter l'ours qui rôde dans son sillage. Quitte à suivre les ronces blanches et les roses rouges. Quitte à croire en la magie.

Mais c'est sans compter sur l’énigmatique pianiste qui compose une toile de mélodies enivrantes, dans son château où la nuit est synonyme de toujours...

Une réécriture d'un conte moins connu, des frères Grimm.
Disponible aux éditions Magic Mirror.


Les Soeurs Grimm de Michael Buckley - De nombreux contes

Deux soeurs orphelines, descendantes des frères Grimm, doivent sauver leur grand-mère au pays des contes de fées. Pour cela, elles devront résoudre les énigmes les plus étranges et maintenir la paix entre créatures magiques et humains…

Plus jeunesse que les deux autres livres cités, cette saga est très plaisante à lire.
Elle se compose de 9 tomes, dont seulement 6 ont été traduits aux éditions Pocket.
Les trois premiers ont d'ailleurs été réédités l'année dernière.


♕ ♕ ♕ ♕ ♕


   

Aliss de Patrick Senécal - Alice au pays des merveilles

Alice a dix-huit ans. Curieuse, intelligente et fonceuse, elle décide un jour de quitter sa province pour s’installer à Montréal. La métropole. La ville de tous les possibles.

À son arrivée, suite à une rencontre inattendue, Alice débarque dans un quartier peuplé d’excentriques. Comme Charles, mathématicien dandy et tourmenté ; Verrue, fumeur de joints et amateur de chansons populaires ; Andromaque, poétesse et tenancière d’un club de strip-tease un peu « spécial » ; ou les inquiétants Bone et Chair, fascinés par la torture.

Alice mord la vie à pleines dents, prête à tout pour entrer dans le mystérieux Palais, où les hôtes privilégiés de la Reine Rouge se réunissent pour laisser libre cours à leurs fantasmes les plus extravagants, ou les plus cruels...

Disponible chez Fleuve Editions.
Il me tente beaucoup !


Billy Chaperon de Linné Lharsson - Le Petit Chaperon rouge

À tout juste treize ans, Billy Chaperon finit son apprentissage chez Mme Crochet quand elle reçoit un télégramme : « Grand-mère fiévreuse. STOP. suite à morsure par gros chien. STOP. Dois rester auprès de Papa et d’Hugo. STOP. Va t’occuper de grand-mère. STOP. Maman ».
Un étrange voyage débute alors dans un monde peuplé de personnages fantastiques...

Disponible aux éditions Les Presses Littéraires.
Un autre qui me tente beaucoup également !


Riquet à la houppe de Amélie Nothomb - Riquet à la houppe

"L'art a une tendance naturelle à privilégier l'extraordinaire."

Disponible aux éditions Albin Michel.
Sans oublier Barbe bleue, bien sûr.


Les Outrepasseurs de Cindy Van Wilder - Plusieurs contes différents

Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout...

Disponible chez Gulf Stream éditeur.


• • • • •

Avez-vous déjà lu certain de ces titres ?
Lequel vous tente le plus ?

Les Plieurs de temps – Anthony à cinq minutes près

24 mai 2017





Anthony est la terreur de sa classe, du moins préfère-t-il harceler Robin ou Camille qu'être lui-même la cible des moqueries. En fait, les injustices le révoltent et, impulsif, il peine souvent à se maîtriser. Quand il découvre une horloge magique qui lui permet de revenir 5 minutes en arrière, il pense avoir trouvé le moyen d'effacer les conséquences de ses coups de sang. Mais c'est soigner le symptôme et non le mal...




• • • • •
Les plieurs de temps – Anthony à cinq minutes près de Manon Fargetton
Couverture et illustrations de Noëmie Chevalier
Editions Rageot, 2017 - 224 pages - 11,90€



✖ : Charly et Camille trop peu mis en avant.

 : Les illustrations.
Le côté fantastique, avec cette histoire des Plieurs de temps.
Le caractère d'Anthony. Qui évolue en fonction de ce dont il prend conscience.
Des passages très touchants et quelques touches d'humour.
La plume de l'auteure !


Merci aux éditions Rageot pour cet envoi. Ayant beaucoup aimé les livres de Manon Fargetton que j'ai eu l'occasion de lire, j'étais certaine de passer un bon moment avec cette lecture jeunesse. Le côté fantastique, avec les sauts dans le temps, est bien maîtrisé. Nous avons une explication simple et compréhensible, concernant le fonctionnement de cela. De quoi se poser la question "Cinq minutes peuvent-elles tout changer ?" , comme l'auteure me l'a écrit en dédicace :)

Le seul (tout) petit bémol est que j'aurai aimé voir Charly et Camille un peu plus présent dans l'histoire. Il y a des chances pour que cela soit le cas dans Robin à la dernière seconde (autre tome de ce diptyque de Les Plieurs de temps), donc je verrai ça au moment de le lire. Car, ce sont deux personnages secondaires plaisants.

Que peut-on faire en cinq minutes ? Savoir que cette histoire se révélera très sympathique. Et, qu'elle sera aussi utile et très parlante pour les enfants de l'âge d'Anthony (9-10 ans). Mine de rien, l'auteure arrive à expliquer, avec simplicité, ce que peut ressentir un enfant qui se sent délaissé et incompris, et son attitude lorsqu'il doit subir les moqueries à l'école.
"Ta colère, transforme-la en détermination, pas en cris."
D'emblée, Anthony n'est pas un personnage très attachant. Il se dévoile peu à peu et j'ai apprécié cette dualité qui se joue en lui et qui le rend intéressant. Une chose que j'ai aimée aussi, c'est que son comportement ne change pas du tout au tout. Il ne devient pas un ange en un claquement de doigt. C'est un enfant. Il se questionne sur ses agissements et sur ce qui se passe dans la tête des adultes, qu'il a du mal à comprendre. Il fait des bêtises et se croit obligé de s'en prendre aux autres pour se protéger. Il cherche sa place, souvent maladroitement. Ne sachant pas comment se faire accepter, ni comment maîtriser sa colère. Alors, il va mettre à profit son pouvoir de remonter le temps de cinq minutes pour arranger les choses à sa sauce. Et, apprendre que les autres ne sont pas forcément tels que nous les voyions...

Dans ce livre, nous rencontrons aussi Robin. Anthony va se rendre compte qu'il est lui aussi un Plieur de temps, même s'ils n'ont pas accès au même pouvoir. Pour découvrir cette autre facette de l'histoire, il faudra lire Robin à la dernière seconde. Et, je peux vous dire que même si les deux peuvent se lire séparément, je suis curieuse de connaître ce par quoi Robin est passé ! Les deux tomes de Les Plieurs de temps seront en librairie le 31 mai ;)


En quelques mots...
Horloge | Pouvoir | Temps | Famille | Amis | École

Breathing, tome 1 : Ma raison de vivre

23 mai 2017




– Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle...

• • • • •
Ma raison de vivre de Rebecca Donovan
Titre original : Reason to Breathe - Traduit par Catherine Nabokov
Editions Pocket Jeunesse, 2015 - 537 pages - 18,90€
Fait partie de la saga Breathing


✖ : L'histoire reste très basique et manque souvent d'originalité.
Le sujet des violences n'est pas assez mis en avant.

 : Le soutien de Sara et d'Evan.
Le caractère d'Emma. Son courage et son recul.
Un bon page-turner.


Depuis que ce premier tome est sorti, les avis positifs pleuvent. Et, même si le deuxième tome semble avoir un peu moins convaincu, c'est une saga qui a l'air de beaucoup plaire. Il était donc temps que je la découvre enfin. Surtout que les trois tomes étaient déjà dans ma pile à lire. Dès les toutes premières pages, Emma nous met dans le bain. Nous savons qu'elle craint quelqu'un, qu'elle ne se sent pas en sécurité où elle habite. Qu'elle souffre à l'épaule. Nous réalisons rapidement que les violences sont son quotidien. Et, seule sa meilleure amie Sara a l'air d'être au courant.

Disons le clairement, je ne comprends pas réellement l'engouement qu'il y a eu autour de cette saga. Oui, l'auteure aborde un sujet difficile et intéressant. Oui, le courage d'Emma est impressionnant et touchant. Tout comme le soutien de Sara et Evan. Et, c'est indéniablement un bon page-turner. Mais, ce n'est finalement qu'une "simple" histoire d'adolescents. Qui vont à l'école, aux sports, à des fêtes. Qui flirtent, tombent amoureux, envisagent l'avenir, l'université.
"Les journées au lycée étaient pour moi un espace sécurisé. Normalement, tout y était sous contrôle, réglé comme du papier à musique, personne n'avait d'emprise sur moi. Normalement... Car en seulement quelques minutes, Evan Mathews avait réussi à faire voler en éclats cet environnement protecteur. Mais qu'avait-il donc de si particulier ?"
Au niveau des personnages, cela va de la haine au coup de cœur. Un personnage en particulier est insupportable (le mot est faible d'ailleurs !). Et, un autre me dégoûtait particulièrement aussi - ceux qui font semblant de ne rien voir sont autant à blâmer que les "vrais" méchants. Emma vit un calvaire. Elle prend beaucoup sur elle et, même si je n'ai pas toujours compris ses choix, ses motivations sont très respectables. Concernant le coup de cœur, il revient à Sara. Toujours là pour Emma, même si cette dernière ne lui dit pas forcément tout, elle comprend et essaie d'aider au mieux.
"Sa méchanceté menaçait de détruire le fragile équilibre que j'étais parvenue à préserver. Elle était à deux doigts de m’anéantir. Serais-je suffisamment forte pour résister ?"
Au niveau de l'intrigue, nous sommes dans du très basique. Comme je le disais plus haut, nous suivons le quotidien ordinaire, d'adolescents ordinaires. Oui, Emma vit des moments très difficiles et l'auteure aborde le thème des violences domestiques, mais ce point ne m'a pas semblé tellement mis en avant. Parfois, ces scènes tombaient de nulle part. En fait, cette lecture est intéressante, mais trop de scènes "quelconques" viennent mettre au second plan le sujet brûlant. 

Emma a l'habitude de se faire discrète, même à l'école. Alors lorsque le nouveau, Evan, cherche à lui parler, elle ne comprend pas bien pourquoi. Peu à peu, la jeune fille va découvrir qu'elle peut espérer plus que son enfer à la maison et les cours. Sa vie est désormais rythmée par les petits bonheurs qu'elle découvre et la peur de rentrer chez elle.

La fin me donne forcément envie de poursuivre cette saga et je suis curieuse de voir comment cela va évoluer pour Emma et les autres. En plus, les autres tomes sont déjà dans ma pile à lire. Mais, je ne sais pas quand je m'y mettrais.


En quelques mots...
Violence | Famille | Danger | École | Amis | Avenir

C'est lundi, que lisez-vous ? (252)

22 mai 2017

Ce RDV du lundi a été commencé par Mallou et les participants sont répertoriés chez Galleane.
On répond chaque lundi à trois petites questions.


La semaine passée, j'ai lu...

   

Envie d'un petit road trip ? N'hésitez pas à embarquer avec La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry de Rachel Joyce ou L’incroyable voyage de M. Fogg de Luc Blanvillain ! Plutôt envie de côtoyez une sorte de mélange entre des morts-vivants et des extraterrestres ? Plongez-vous dans L'éveil des Macchabs, tome 1 de Ty Drago. Ou de lire le premier Stephen King publié ? Carrie vous donnera sans doute quelques frissons !


---------------------------------


En ce moment, je lis…



– Et si je ne veux pas être ami avec toi ?
– Alors nous ne serons pas amis.
– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?
– Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle...



Cette trilogie attend sagement dans ma PAL depuis le début de l'année. Il était temps que je la découvre !


---------------------------------

Ensuite, je pense lire…

Je ne sais pas encore.


Et vous, que lisez-vous ?

Carrie

21 mai 2017

A dix-sept ans, solitaire, timide et pas vraiment jolie, Carrie White vit un calvaire, victime du fanatisme religieux de sa mère et des moqueries incessantes de ses camarades de classe. Sans compter ce don, cet étrange pouvoir de déplacer les objets à distance, bien qu'elle le maîtrise encore avec difficulté...

Un jour, cependant, la chance paraît lui sourire. Tommy Ross, le seul garçon qui semble la comprendre et l'aimer, l'invite au bal de printemps de l'école. Une marque d'attention qu'elle n'aurait jamais espérée, et peut-être même le signe d'un renouveau ! Loin d'être la souillonne que tous fustigent, elle resplendit et se sent renaître à la vie.

Mais c'est compter sans l'aigreur et la mesquinerie des autres élèves. Cette invitation, trop belle pour être vraie, ne cache-t-elle pas un piège plus cruel encore que les autres ?

• • • • •
Carrie de Stephen King
Titre original : Carrie - Traduit par Henri Robillot
Editions J'ai lu, 2000 - 253 pages


✖ : /

 : L'histoire a un côté dérangeant assumé, qui nous suit jusqu'au bout.
La manière de mettre en avant les adolescents, pas toujours sous leur meilleur jour...
Impressionnant, pour un premier roman publié !


Carrie est un Stephen King que j'avais hâte de lire, parce que c'est son tout premier roman publié. Et, en même temps, je ne ressentais pas le besoin de me jeter dessus à tout prix, ayant vu deux des adaptations cinématographiques (celle de Brian De Palma et celle de Kimberly Peirce) et connaissant donc plutôt bien l'histoire.
"Il était temps de leur faire une démonstration. Temps de leur donner une leçon. Elle eut un bref rire hystérique. C'était une des formules favorites de maman."
Rapidement, l'auteur nous parle d'un drame qui s'est produit et des rares survivants. Il nous livre également différents témoignages et extraits, sur le cas de Carrie White et de la télékinésie. Le point commun de tout cela est donc ladite Carrie. Vivant seule avec sa mère, l'éducation de la jeune fille semble être plus que chaotique. La réaction qu'elle a face à l'arrivée de ses menstruations restant une scène mémorable - tout comme celle du bal, bien plus tard dans l'histoire - et nous démontre particulièrement bien dans quel brouillard et décalage elle semble évoluer. Harcelée par ses camarades de classes depuis son plus jeune âge, nous la voyions subir subir subir... Jusqu'au jour où trop, c'est trop.

Nous avançons dans l'histoire, en suivant Carrie et quelques autres personnages. La chronologie est assez particulière, l'auteur n'hésitant pas à passer d'un moment à un autre, mais cela sert très bien l'ambiance du roman. L'horreur, le côté dérangeant, le fait que Carrie est autant une victime qu'un bourreau, ses dons de télékinésie, le comportement de sa mère. Tout est mille fois plus fort dans le livre que dans les adaptations, pourtant fidèles, que j'ai eu l'occasion de voir.

L'auteur, en plus de parler de télékinésie et de fanatisme religieux, s'emploie à explorer la période de l'adolescence. Les personnages de Sue, Tommy et Chris sont très importants et permettent de s'interroger sur le recul que peuvent avoir les adolescents sur leurs actes. Le regard des autres, la condition sociale, la popularité. Tout cela joue sur le comportement de chacun et les réactions qu'ils ont à l'égard de Carrie. Une jeune fille de leur âge, qui finit par douter de la moindre marque de gentillesse qu'un camarade lui adresse. Des brimades et un don, qui vont mener à la destruction.


En quelques mots...
Télékinésie | Harcèlement | École | Bal | Religion | Drame