Et un jour, tout recommencer

19 août 2014




La main sur la poignée de la porte d’entrée, Valérie sent son cœur se serrer. Combien de fois l’a-t-elle rêvée, cette scène où elle trouverait enfin le courage de quitter les siens et de partir pour se retrouver, pour respirer enfin, loin de cette vie où elle étouffe ? Soudain prise de vertige, Valérie pose un instant son front sur le bois glacé de la porte. Il n’y aura pas de retour en arrière, elle le sait. Franchir ce seuil, c’est renoncer au seul monde qu’elle connaisse, c’est laisser Alain derrière elle, qui dort encore dans le lit conjugal et qui ignore tout de ses aspirations les plus secrètes. Et puis, parce que, cette fois, elle a trouvé en elle la force de suivre enfin ses vrais désirs, elle inspire profondément et quitte l’appartement. Le cœur battant d’excitation...





✰ ✰ ✰ ✰ ✰

Auteure : Marie-Laure Bigand
Éditeur : Harlequin (HQN)
Année d'édition : 2014
Nombre de pages : 253
Prix du livre : 3,99€
ISBN : 9782280301299

✰ ✰ ✰ ✰ ✰

✖ : Je me suis attachée à Valérie sans pour autant comprendre tous ses agissements.

 : La plume de l'auteure.
Les rencontres qui jalonnent les voyages de Valérie.

Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Harlequin (HQN) pour ce partenariat. Ce livre m'a attiré, autant par sa couverture que par son titre et son résumé. Il ne faut pas s'attendre à des rebondissements à toutes les pages, de l'action ou du suspense. C'est un livre qui raconte la vie tout simplement, avec ses hauts et ses bas, sans en rajouter. C'est une histoire contemporaine ancrée dans notre époque, dans notre présent. Valérie est une femme de quarante-sept ans qui a décidé de tout quitter pour réfléchir, se ressourcer et tout recommencer, ailleurs. Nous ressentons sa détresse, mais nous ne savons pas tout de suite quel est l'élément déclencheur de sa fuite. Nous le découvrons au fur et à mesure de ses réflexions. Ce qui nous permet de nous attacher à elle. Mais, personnellement, j'ai eu du mal à la comprendre. C'est assurément un avis très personnel, en rapport avec mon propre vécu (qui n'est pas similaire à ce que vit Valérie, mais, je pense que tout à chacun peut comprendre le sentiment d'abandon en fonction de ses propres expériences). Le fait que Valérie se sente rejeter et incomprise, sa tristesse et son besoin de liberté sont des choses que je peux concevoir. Ce qui me gêne et qui fait que je ne la comprends pas vraiment, c'est qu'elle fait ce qu'elle reproche à sa famille. Elle se sentait seul et mise de côté par ses proches, abandonnés dans un quotidien qu'elle ne supportait plus. Résultat, elle se décide à tout abandonner. Et, c'est cet abandon que j'ai du mal à comprendre. Je ne sais franchement pas si ce que j'essaie d'expliquer est compréhensible ou pas... Désolée. En bref, elle trouve que sa famille l'a abandonné et, pour réfléchir à ce qu'elle veut, elle les abandonne, au sens propre, elle, en pliant bagage. Par contre, s'il y a bien une chose que j'ai appréciée dans cette histoire, c'est les rencontres que Valérie fait lors de "ses voyages". Alban, Elodie, Anne-Marie (j'ai adoré ce personnage, la tante de Valérie), Stéphane,... Tous, à leur manière, aident Valérie à prendre conscience de certaines choses, ils l'aident à avancer. Autrement, la première de couverture représente assez bien le sentiment de liberté, de voyage mais aussi un mélange de mélancolie et d'espoir. Tout ce que l'on peut trouver dans ce livre. La plume de l'auteure est pleine de douceur. Et, il en faut pour raconter cette histoire. On sent qu'elle tient à son personnage. Quant aux personnages secondaires, comme dit plus haut, je les ai beaucoup appréciés, ils sont essentiels dans l'avancée de Valérie. Les révélations de la fin sont peut-être un brin trop rapides... Alors que tout le début se passe paisiblement, Valérie essaie de se retrouver sans brusquer ses pensées et ses souvenirs ; l'arrivée d'un nouveau personnage et des éclaircissements sur l'élément déclencheur de sa fuite font vraiment accélérer le rythme de l'histoire. Et, ce changement de tempo m'a un peu perturbé. Pour finir, le dénouement m'a beaucoup plu, car, je mettais presque faite à l'idée que ça ne se ferait pas... Une jolie note d'espoir.

En conclusion, je ressors de cette lecture avec un avis assez mitigé. Valérie est un personnage qui m'a touché, mais que j'ai eu du mal à comprendre. Et, la différence de rythme, à la fin, m'a un peu gêné.


"Lorsqu'une personne se mettait d'elle-même en marge de la société, que c'était son 
propre choix, n'y avait-il pas un moment où les autres ne cherchaient plus à la retenir ?"




Commentaires

  1. Je ne pense pas tenter même si cela aurait pu être pas mal ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un bon livre tout de même ;-)
      Mais, je pense que le comportement de Valérie ne passera pas de la même façon avec tout le monde...

      Supprimer
  2. J'aime bien la couverture, mais je passe mon tour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est vraiment très jolie, c'est sûr =)

      Supprimer
  3. Le résumé donne envie, et ta chronique aussi alors pourquoi pas un jour ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça te plaira tout de même un peu plus qu'à moi ;-)

      Supprimer
  4. Je ne pense pas me laisser tenter par ce livre :)

    RépondreSupprimer
  5. Ça ne me tente qu'à moitié.
    Bonne journée ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends...
      Bonne journée à toi aussi ;-)

      Supprimer
  6. J'espère que ta prochaine lecture te plaira plus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère aussi ^^
      En tout cas, ça commence plutôt bien =)

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas, mais je ne sais pas si je vais me laisser tenter :/ =)

    RépondreSupprimer
  8. Le couverture est sympa mais le contenu ne m'intéresse pas trop ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut tout de même une jolie lecture... mais pas autant que je l’espérai.

      Supprimer
  9. Je comprends ce que tu veux dire.... je ne pense pas pouvoir m'attacher à un personnage qui "abandonne" tout, famille compris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a des circonstances atténuantes (si on peut dire ça comme ça...) mais, ça me gène tout de même...

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥