Le peuple d'en bas

29 août 2014





Durant l'été 1902, Jack London descend au coeur des ténèbres de l'empire le plus puissant de la planète pour y vivre le quotidien des pauvres de l'East End de Londres. Le récit qu'il en rapporte est effrayant. Faim, alcoolisme, violence, maladie et survie sont le quotidien de ces prolétaires que le mécanisme même de la charité maintient dans la misère. Une famille, dans une pièce, déplace le cadavre d'un nouveau-né afin de faire de la plus aux vivants. Ailleurs, une mère vend des bonbons triés par son fils tuberculeux. Dans cette expérience digne de Dante, London fait ce que Stevenson rêvait de faire, non pas un témoignage, mais l'immersion dans un monde  les hommes ont perdu jusqu'à l'idée de révolte...





✰ ✰ ✰ ✰ ✰

Auteur : Jack London
Avant-propos de : Noël Mauberret
Traduit de l’américain par : Louis Postif
Traduction revue par : Noël Mauberret
Éditeur : Phebus (Libretto)
Année d'édition : 1999
Nombre de pages en format papier : 256
Prix du livre : 9
ISBN : 978-2-8594-0599-1

✰ ✰ ✰ ✰ ✰

Petite mise au point avant de commencer. Je vous le dis tout de suite, je ne suis pas plus branchée que ça par la politique ou par les grands sujets d’actualité ou philosophiques. Je ne dis pas que je suis complètement inculte hein ! Juste, que je m'intéresse à l'actualité sans pour autant savoir tout dans les moindres détails. Comme la plupart des gens, je pense. Donc, je ne compte pas faire une analyse complète et détaillée sur ce livre (de toute façon, j'en serais bien incapable). Je livre, tout simplement, mon ressenti et, désolée si certaines choses sont un peu maladroitement dites. Surtout que ce n'est pas vraiment le genre de livres que j'ai l'habitude de lire... Et, étant donné que ce n'est pas une histoire de fiction, que l'auteur nous décrit et nous parle de vraies personnes et de choses qui se sont réellement passées, il n'y aura pas de "notes" pour cette chronique.

Ce que j'ai trouvé le plus intéressant, c'est de découvrir la personnalité d'un auteur dont je n'ai pas encore lu de livres. Maintenant que j'ai l'impression de connaître un peu mieux ce fameux Jack London, je serais encore plus contente de pouvoir découvrir ses autres ouvrages (Croc-Blanc me tente beaucoup, par exemple). Et, il n'est pas impossible que je lise d'autres de ses livres "socialistes". Je trouve qu'il a eu du cran de vouloir aller, délibérément, dans la rue, voir ce qui s'y passe de ses propres yeux. Surtout que, grâce à l'avant-propos, nous apprenons qu'il n'a pas eu que des jours heureux non plus. Une période de vagabondage, un séjour en prison à cause de ça,... Donc, il savait tout de même a peu près à quoi s'attendre et, ça ne l'a pas empêché d'y retourner pour écrire ce témoignage. Malgré la réticence des gens, il a mené son projet à bien. 

"Je fus frappé par le fait que ma vie avait diminué de prix en 
proportion directe avec la modicité de mes vêtements."

Le récit est abordable pour "les gens normaux", pas besoin d'avoir fait dix ans d'études pour s'intéresser à, et comprendre cette part de vie. Je le précise, car c'est un point dont j'avais un peu peur. J'appréhendais légèrement de ne rien comprendre. Finalement, l'auteur parle d'un sujet encore d'actualité (la pauvreté, la vie dans la rue,...), malheureusement, et qui m'a beaucoup intéressé. Le style d'écriture n'est pas un frein, il ne faut pas avoir peur de se lancer dans ce livre qui date du début des années 1900.

"L'homme qui devient vieux semble puni par son malheur involontaire, 
tout comme celui qui tombe malade ou est victime d'un accident."

À aucun moment, l'auteur ne juge les gens qu'il croise ou leur vie. Il énonce des faits et ne se permet que quelques marques d'ironies (surtout concernant les pouvoirs publics et les autorités). Surtout que, d'après l'avant-propos, il a dû se faire censurer par son éditeur George Brett, et réécrire certains passages. Jack London n'avait que 26 ans quand il est descendu dans la rue. Il a pris les choses comme elles venaient, s'est laissé guider par les compagnons qu'il trouvait. Il décrit les rencontres qu'il a faites, l'histoire des personnes qui se sont confiées à lui en croyant parler à un de leur égal. Il raconte la difficile recherche d'un asile de nuit, où il n'y a jamais assez de places pour tous ceux qui attendent, le boulot à faire le lendemain pour payer la nourriture et le logis de la veille,...

"De toutes parts, dans les pays, le cri des affamés s'élève, du ghetto, de la campagne, 
de la prison, des hospices et des asiles, le cri des gens qui ne mangent pas à leur faim. 
Des millions et des millions de gens, des hommes, des femmes, des enfants, des bébés, 
des aveugles et des sourds, des estropiés et des malades, des vagabonds et des 
travailleurs, des prisonniers et des pauvres, des Irlandais, des Anglais, des 
Écossais et des Gallois, tous hurlent qu'ils n'ont pas assez à manger."

Dans la deuxième moitié du livre, l'auteur essaie de comprendre et d'analyser, en fonction des informations qu'il a récoltées, comment des familles peuvent vivre dans autant de misères, et surtout, pourquoi. Pourquoi des familles sont obligées de s'entasser dans une seule pièce et de mourir de faim. Il donne des exemples en fonction des salaires et du nombre de personnes par famille. Il y joint des rapports de police, des extraits de journaux,... Et, il finit par énoncer ce qui ne va pas. Ce qu'il faudrait changer pour le bien des pauvres, et non de ceux qui veulent bien faire et qui sont à côté de la plaque.

En conclusion, je remercie vraiment Yoko, car sans elle, je n'aurai jamais pris la peine de découvrir ce livre, que je ne connaissais même pas avant qu'elle m'en parle. Je suis ravie de cette découverte et de cette LC. Un livre qui fait réfléchir sur la condition humaine du passé, du présent et de l'avenir.


Livre lu dans le cadre de...

Commentaires

  1. Je n'ai pas lu ce livre, mais j'avoue qu'il m'intrigue. Je ne le connaissais pas avant de lire ta chronique.
    Par contre j'ai lu, relu et rerelu Croc-Blanc (d'ailleurs je pense le relire prochainement) et je te le conseille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a aussi L'appel de la forêt qui me tente bien ツ

      Supprimer
    2. Je ne l'ai jamais lu non plus.
      En fait je me suis arrêtée à Croc Blanc ^^

      Supprimer
  2. Ce livre a l'air super bien, je ne connaissais pas, merci de la découverte :)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette belle chronique, je ne connaissais pas non plus ce livre...il m'intrigue ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai un Jack London dans ma PAL mais je n’ai pas lu celui-ci ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as lequel ?
      Ses autres livres ont l'air vraiment pas mal !

      Supprimer
  5. Ta chronique donne très envie de lire ce livre, merci à toi :)

    RépondreSupprimer
  6. Il pourrait être vraiment intéressant à découvrir après avoir lu ta chronique, je le note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à revenir en parler, si tu le lis ;-)

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas du tout cette lecture =) *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça te donnera peut-être envie de lire un livre de l'auteur =)

      Supprimer
  8. Ce livre doit être vraiment bien, ta chronique est vraiment super mais je ne pense pas que ce soit une lecture pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que je ne lirai pas ce genre de livres tous les jours... Mais, ça m'a tout de même bien intéressé =)

      Supprimer
  9. Très jolie chronique qui donne envie de découvrir le livre ! :)

    RépondreSupprimer
  10. Je suis heureuse que ce roman t'ai plu! En tout cas, ta chronique ne fait que m'encourager à me dépêcher de le lire (et à le chroniquer rapidement...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'inquiète, prend ton temps ;-)
      J'ai tout de même hâte de voir ton avis dessus ^^

      Supprimer
    2. Et dire qu'il y a trois mois je te promettais déjà de bientôt publier ma critique (encore désolée du retard)! Enfin ça a été une super lecture commune!

      Supprimer
  11. Ce livre a l'air super... Oh lala, faut que je fasse une cure de Jack London, je dois aussi lire "Le vagabond des étoiles"... Belle chronique, j'adore le fait que tu insères des passages du livres entre les paragraphes ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime garder une trace des passages qui m'ont le plus marqué ★

      Supprimer
  12. Encore une chronique qui donne envie de découvrir un livre, un auteur... merci

    RépondreSupprimer
  13. Je connaissais pas du tout cet ouvrage mais comme j'aime tout ce qui est classique d'ancien temps je l'ai ajouté dans ma wish list ! Jack London est un écrivain très mystérieux pour moi je n'ai pas encore pu lire un de ses livres ! J'aime beaucoup ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ツ Et, j'espère que tu auras l'occasion de découvrir cet auteur très vite !

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥