La Ligne verte

18 févr. 2016

Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d'un pénitencier dans les années 30, entreprend d'écrire ses mémoires. Il revient sur l'affaire John Caffey - ce grand Noir au regard absent, comdamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes - qui défraya la chronique en 1932.

La ligne verte est le reflet d'un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisé par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore avec sa matraque et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l'innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique.

• • • • •
La Ligne verte de Stephen King Traduit par Philippe Rouard
Editions France Loisirs, 1997 - 547 pages


 : Ne pas avoir le film sous la main, peut-être ? Pour le regarder une énième fois.
- un DVD qu'il faut vraiment que je m'achète -

 : L'écriture de l'auteur, sous forme de mémoire de Paul Edgecombe.
Une ambiance qui correspond parfaitement à l'univers dans lequel nous sommes plongés.
Les émotions qui nous traversent durant ce récit.


Comme l'explique Stephen King, dans sa "Lettre au lecteur" au début du livre, La Ligne verte a été écrit sous forme d'un roman-feuilleton. Il y a donc eu six épisodes, et les lecteurs de l'époque ont dû prendre leur mal en patience pour découvrir la suite au fur et à mesure des publications. La patience n'étant pas mon fort, je suis bien contente que mon père m'ait trouvé une édition qui regroupe l'intégralité de l'histoire. Et, je dois remercier ma prof de Français du collège, pour m'avoir fait découvrir La Ligne verte, dont elle nous avait passé un extrait du film, en cours - avec Tom Hanks et Michael Clarke Duncan, dans les rôles principaux, qui sont extraordinaires. Un récit difficile qui m'avait réellement beaucoup marqué. Depuis, j'ai vu plusieurs fois le film en entier, et il était donc temps que je découvre le livre.

Paul Edgecombe, désormais en maison de retraite, revient sur un cas qui l'a marqué lorsqu'il était gardien-chef du pénitencier de Cold Mountain. Nous voilà donc en 1932, dans le bloc E, avec les prisonniers qui attendent de passer sur la chaise électrique. Paul nous raconte l'arrivée de John Caffey, surnommé big boy, accusé d'avoir violé et tué deux fillettes.
"Je me souviens de tout, notez, mais pour ce qui est des dates, il y a un hic. Par exemple, je me souviens de tous les événements de cette année 1932 ; c'est leur ordre qui, des fois, fait désordre dans ma tête. Mais je ne m'en fais pas, je sais que si je m'applique, je suis encore capable de vous raconter ça comme il faut."
Nous sommes plongés dans l'univers carcéral des années 30, en compagnie de prisonniers condamnés à la peine de mort. L'ambiance est donc assez lourde et, pourtant, c'est un des Stephen King que j'ai trouvé le plus "facile" à lire. Du fait que l'histoire est prenante, premièrement. Paul va essayer d'en savoir plus sur ce big boy et ce dont il est accusé. Il va essayer de voir au-delà des apparences. Et puis, nous sommes vraiment avec eux, les gardiens et les prisonniers, ainsi qu'avec Mister Jingles, personnage emblématique de cette histoire. Nous assistons à leurs conversations, et au moindre de leurs problèmes. Plus l'intrigue avance, moins nous avons de scrupules à nous attacher à John Caffey. Ayant vu le film, plusieurs fois, l'histoire était bien ancrée dans ma tête. C'est pourtant avec grand "plaisir" (bizarre d'utiliser ce terme pour un récit aussi dur) que j'ai lu ce livre. Certaines scènes m'ont paru un peu plus claires, d'autres encore plus fortes. Ce récit regorge de moments marquants. Et, il y en a un en particulier qui me donne des frissons à chaque fois (nous le retrouvons également dans le film). Comme il se déroule à la fin, je n'en dis pas plus, mais je pense qu'il a marqué plus d'une personne !
"Je ne veux pas que vous oubliiez John Caffey, d'accord ? Je veux que vous le voyiez contemplant le plafond de sa cage, pleurant en silence, le visage enfoui sous ses énormes pognes. Je veux que vous endentiez ses soupirs qui tremblaient comme des sanglots, ses plaintes si discrètes qu'elles en paraissaient clandestines. Ce n'était là ni le chant d'agonie et de regret que nous entendions parfois au bloc E, ni les cris arrachés par les échardes du remords. Dans ses yeux mouillés, on ne lisait pas non plus cette douleur qui nous était coutumière. On aurait dit - et je sais, bien sûr, que ça va vous paraître fou, mais à quoi bon noircir tant de pages si ce n'est pour dire ce qu'on ressent au plus profond de soi ? - on aurait dit, donc, que c'était sur le monde entier qu'il pleurait ; que sa peine était beaucoup trop vaste pour qu'il en soit jamais soulagé."
Le film est génial, le livre est encore meilleur. Du très grand Stephen King. Il y a quelques différences entre les deux œuvres, mais elles sont infimes, je trouve. Comme souvent, le livre nous apporte plus amples informations. J'ai particulièrement apprécié suivre Paul à la maison de retraite, en plus du récit se déroulant en 1932. Si ce n'est pas déjà fait, je vous conseille grandement de découvrir ce récit. Le meilleur Stephen King que j'ai lu à ce jour.

• • • • •

Avez-vous déjà lu ce livre, ou vu le film ?
Vous tente(nt)-t-il(s) ?

Commentaires

  1. J'ai lu ce livre il y a fort longtemps quand je vivais encore chez mes parents. J'ai l'édition librio avec 10 petits livres. J'ai adoré ce livre et le film. Vraiment une histoire à découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une histoire à découvrir, oui :) Avec les mouchoirs à portée de main.

      Supprimer
  2. j'ai beaucoup aimé le film, peut-être lirais-je le livre si je le trouve ;)

    RépondreSupprimer
  3. "Le film est génial, le livre est encore meilleur. Du très grand Stephen King."

    Comment ne pas avoir envie de le lire avec ça ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! J'ai bien fait de conclure ma chronique comme ça alors, car il faut vraiment lire ce livre :D

      Supprimer
  4. Eden l'âme des mots18 février 2016 à 09:55

    J'ai souvent entendu parler de ce roman mais n'ai jamais franchi le pas... Il faut dire que je ne savais pas vraiment de quoi ca parlait... Mais mnt j'en sais plus, et j'aimerais bien découvrir ce livre, puis peut être le film !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une histoire qui te "plaira", je pense ;) C'est toujours chelou d'employer ce terme pour un livre tel que celui-ci. Mais bon, j'espère que tu le liras.

      Supprimer
  5. Ce livre m'attend dans ma PAL, j'ai encore plus hâte de le lire maintenant !

    RépondreSupprimer
  6. J'avais beaucoup aimé le film, il faudrait que je lise le roman !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as aimé le film, tu ne seras pas déçue du livre :D

      Supprimer
  7. Je ne l'ai pas encore lu, honteux je sais, il faut que j'y remédie absolument !

    RépondreSupprimer
  8. Il est super connu, mais je ne l'ai jamais lu ni vu... Il faudra que j'essaye de le trouver, tu me donnes bien envie, là. ^^ Je regarderai au CDI ou à la médiathèque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment que tu le trouveras ;)

      Supprimer
  9. Je ne connaissais pas du tout celui-là ! Ça fait longtemps que je n'ai pas lu de Stephen King, et tu me tentes beaucoup avec "La ligne verte". J'essayerai de le trouver. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment intéressant, j'espère que tu pourras le lire ;)

      Supprimer
  10. Ca fait des années que je dis qu'il faut que j'aille le piquer dans la bibliothèque à ma mère !!!!

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai jamais lu le livre, et même jamais vu le film ! il va falloir que je pallie à ce manquement :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'un ou l'autre, ou les deux. C'est toi qui vois, mais il faut vraiment découvrir cette histoire ;)

      Supprimer
  12. Je n'ai pas encore lu de Stephen King mais tu m'as vachement intrigué :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commence par celui-ci, tu ne seras pas déçue je pense ;)

      Supprimer
  13. Quand on parle de moment super marquant à la fin moi je pense à... quand le mec "oublie" de lui mettre l'éponge sur la tête... C'était horrible à voir.
    J'avais adoré le film et il faudrait vraiment que je lise le livre, qui serait accessoirement mon premier Stephen King :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, cette scène fait partie des moments marquants, c'est certain. Même si, celle qui me donne des frissons à chaque fois est plutôt la tirade de John, lorsqu'il explique les raisons de sa fatigue.

      Supprimer
  14. J'ai beaucoup aimé le film, j'espère avoir l'occasion de lire le livre moi aussi un jour :)

    RépondreSupprimer
  15. J'ai justement acheté le blu-ray cette semaine. Mais je n'ai pas trouvé le livre. Ce sera un de mes prochains achats. Enfin, dès que j'aurai revu le film :-) Merci pour ton avis !!!

    RépondreSupprimer
  16. J'ai beaucoup aimé le film et j'ai le livre dans ma PAL mais j'ai un peu perdu l'envie de le lire. Il faut remédier à ça ^^.

    RépondreSupprimer
  17. Je n'ai jamais vu le film (oui c'est possible) et ce livre me fait très envie. Donc je pense me le procurer dans très peu de temps. C'est un des livres de Stephen King qui me font le plus envie en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras vite l'occasion de le lire ;)

      Supprimer
  18. J'ai adoré le film, je pense le lire prochainement.

    RépondreSupprimer
  19. J'ai préféré commencer par lire le livre, que j'ai "adoré" - si je peux employer ce terme-, c'était un vrai coup de cœur ! Puis j'ai regardé le film, et je pense que je n'ai jamais autant pleuré devant une télé ! Comme toi, je me suis beaucoup attachée à John Caffey, et j'ai aimé suivre Paul Edgecombe à la fois en 1932 et dans la maison de retraite.
    Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois, il n'y a rien à redire à l'adaptation :p
      De bonnes lectures à toi aussi.

      Supprimer
  20. Depuis que j'ai lu ce livre, je suis terrifiée à l'idée de regarder le film. J'ai tellement pleuré avec le premier que je sais que je vais jamais survivre mentalement au second.
    (Des fois, lire le livre avant de regarder le film est mauvais xD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, tu vas vraiment passer par les mêmes émotions avec le film ;)

      Supprimer
  21. J'ai été bluffée par le film, et je suis d'avance conquise par le livre avant même de l'avoir lu ! C'est ça l'effet du King ^^ Chouette chronique en tout cas, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas adorer le livre, si tu as été bluffée par le film ^_^

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥