Phobie douce

31 janv. 2017




De toute façon, Solomon n'avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l'eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu'il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n'intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu'il aille mieux. À L'âge de seize ans, il n'avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.




• • • • •
Phobie douce de John Corey Whaley
Titre original : Highly Illogical Behaviour 
Editions Casterman, 2017 - 303 pages - 16€


✖ Lisa est parfois, un brin, fatigante.

 : Chapitres alternés entre Solomon et Lisa.
Avoir le point de vue de l'entourage, sur la situation de Solomon.
Beaucoup de justesse pour aborder des sujets tels que l'homosexualité et l'agoraphobie.
L'auteur fait en sorte que nous comprenions l'état d'esprit de Solomon.



Merci aux éditions Casterman pour cet envoi. Le titre, la couverture et le résumé ont formé un parfait trio pour me donner envie de découvrir ce livre. D'ailleurs, cela marche aussi pour la version originale, dont j'apprécie le titre, qui reflète bien le style de l'auteur et le ton qu'il emploie pour parler à la fois des problèmes classiques de l'adolescence, ainsi que de l'agoraphobie - sujet qui se fait plus rare.

"Il n'envisageait pas une seule seconde de quitter la maison, mais il avait seize ans et commençait vaguement à s'inquiéter pour son avenir. Contrairement à lui, ses parents avaient la bougeotte. Tôt ou tard, ils souhaiteraient voyager ou même déménager lorsqu'ils prendraient leur retraite. Certains jours, il avait l'impression d'être le problème central de leur existence, qu'ils avaient mis leur vie sur pause en attendant son hypothétique guérison."


Pour entrer dans l'université de ses rêves, Lisa Praytor est prête à tout. Même à remettre d'aplomb un ancien camarade de classe qui ne sort plus de chez lui depuis des années. Grâce aux chapitres qui alternent entre elle et Solomon, ledit ancien camarade, il est facile de voir l'évolution de leur relation. Ce qui commence comme un projet qui lui ouvrira les portes d'un avenir qu'elle désire à tout prix, se change peu à peu en un réel échange et Lisa découvre un jeune homme qu'elle a vraiment envie d'aider. Elle va essayer de lui faire voir que le monde n'est pas forcément aussi effrayant qu'il le pense. Mais, comment se comporter sincèrement en amie, alors qu'elle lui cache sa motivation première ? 

Il est rare de trouver ce genre de sujet abordé dans la littérature jeunesse, mais heureusement, certaines personnes sont là pour y remédier. L'agoraphobie et les crises d'angoisse étant des sujets qui me touchent particulièrement, je peux vous dire que Phobie douce a été à la hauteur de mes attentes. L'auteur nous parle de la vie de Solomon avec justesse, humour et émotions. Ce n'est ni maladroit, ni cliché. Même chose lorsqu'il parle d'homosexualité, d'ailleurs. De plus, il nous permet de voir les différentes réactions que la situation de Solomon suscite. De ses parents qui essaient de l'aider au mieux, à sa grand-mère prête à le soutenir et l'encourager à la moindre avancée, en passant par la mère de Lisa qui ne comprend pas comment des parents peuvent laisser leur enfant s'enfermer et que ce n'est qu'une question de fainéantise. Bref, nous avons un peu toutes les réactions envisageables. L'histoire de Solomon m'a touché et parlé. Ses angoisses, les questions qu'il se pose sur son futur, le poids qu'il sait faire porter à ses parents, etc. Et, même si je n'ai pas toujours apprécié tous les faits et gestes de Lisa, c'est une jeune fille qui a du caractère et qui sait ce qu'elle veut ! Comme le laisse suggérer la couverture, un troisième personnage entre en jeu, mais je vous laisserai le découvrir...

Pour conclure, même si ce livre n'est pas un coup de coeur, il est parfait pour ceux qui ont dans leur entourage une personne qui souffre d'agoraphobie - ou autres phobies du genre. Non, cette personne n'est pas fainéante. Non, elle ne passe pas ses journées à profiter alors que d'autres sont à l'école ou au travail. Cette phobie et ces crises d'angoisse bouffent la vie, je vous le garantis. Et, en lisant ce livre, les sceptiques comprendront peut-être mieux cela

Le 1er février en librairie !

Commentaires

  1. Ce roman m'intrigue beaucoup :)
    J'ai hâte de pouvoir le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi, hâte de voir ton avis dessus ;)

      Supprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi, sur tout ! Lisa est le gros moins, Solomon le gros plus... Une très très belle approche de l'agoraphobie, de l'angoisse, qui est tellement tellement difficile à bien décrire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que nous soyons d'accord sur ce livre :) C'est une lecture qui m'a beaucoup touché.

      Supprimer
  3. Ohhh j'ai faillit me le prendre plusieurs fois en VO sur ma liseuse ! Il faudrait que je le fasse vraiment ! 😀

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre a l'air vraiment pas mal. J'ai eu ma dose de jeunesse ce mois-ci, mais je note. C'est un thème qui m'intéresse beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un thème intéressant, c'est sûr. Bonne future découverte ;)

      Supprimer
  5. J'aimerais vraiment beaucoup lire ce roman, il a l'air superbe!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, tout dépend notre sensibilité face à ce genre de phobie, je pense... Mais, franchement, il est à lire :)

      Supprimer
  6. Mais je ne savais pas qu'il allait sortir en français ! C'est une super nouvelle parce que je vais pouvoir harceler les gens... euh je veux dire, le conseiller aux gens. ^^
    En tout cas, je suis super contente qu'il t'ait plu :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui oui, il vient tout juste de sortir. Fonce, harcèle les gens de ton côté et je fais la même chose du mien ^^

      Supprimer
  7. Oh que ce roman a l'air intéressant! Merci du partage.
    Belle soirée.

    Elodie
    http://lafoliedesmotsetdesimages.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir ;) J'espère que tu auras l'occasion de le lire.

      Supprimer
  8. Je ne connais personne qui souffre d'agoraphobie mais, j'ai bien envie de découvrir cette histoire qui doit être touchante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très touchante, oui, et jamais larmoyante, donc chapeau à l'auteur !

      Supprimer
  9. Le sujet m'intéresse beaucoup. J'aime bien ce type de roman sur le mal-être adolescent, ils donnent un éclairage sur le monde qui nous entoure je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce que j'ai pensé de ce livre ;)

      Supprimer
  10. Même si je ne connais personne souffrant d'agoraphobie ou ayant des crises d'angoisse, ce livre titille ma curiosité. L'histoire doit être poignante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment que tu te laisseras tenter ;)

      Supprimer
  11. Ce livre m'intrigue énormément ! Je pense finir par craquer et le lire :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente idée de craquer ^^ C'est vraiment un livre qui m'a beaucoup touché.

      Supprimer
  12. C'est un livre qui me tente quand même pas mal ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le liras, dans ce cas ;)

      Supprimer
  13. Je l'ai lu, j'ai aimé mais sans plus. Je pense que je n'ai pas assez été touchée par les personnages, d'autant que je ne connais personne souffrant de ce trouble. En tout cas il conviendra bien aux ados !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En en souffrant moi-même, j'y ai sans doute été plus sensible.

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥