Le cœur cousu

2 août 2017

Dans un village du sud de l'Espagne, une lignée de femmes se transmet depuis la nuit des temps une boîte mystérieuse... Frasquita y découvre des fils et des aiguilles et s'initie à la couture. Elle sublime les chiffons, coud les êtres ensemble, reprise les hommes effilochés. Mais ce talent lui donne vite une réputation de magicienne, ou de sorcière. Jouée et perdue par son mari lors d'un combat de coqs, elle est condamnée à l'errance à travers une Andalousie que les révoltes paysannes mettent à feu et à sang. Elle traîne avec elle sa caravane d'enfants, eux aussi pourvus - ou accablés - de dons surnaturels.

Carole Martinez construit son roman en forme de conte : les scènes, cruelles ou cocasses, témoignent du bonheur d'imaginer. Le merveilleux ici n'est jamais forcé : il s'inscrit naturellement dans le cycle de la vie.



• • • • •
Le cœur cousu de Carole Martinez
Éditions Folio, 2011 - 448 pages - 9,30€



✖ :  /

 : La plume de l'auteure ♥
Le fait qu'elle mette en avant le récit de femmes, de mères, de filles.
Le récit d'une mère, conté par sa fille.

"Ma mère a fait de moi son vivant tombeau. Je la contiens comme elle m'a contenue et rien ne fleurira jamais dans mon ventre que son aiguille. Il me faut descendre dans la fosse, là où le temps s'entortille, se pelotonne, là où reposent les fils coupés."
Après Du domaine des Murmures et La Terre qui penche - qui ont pour point commun la rivière et son domaine, à deux siècles d'intervalle -, j'ai retrouvé l'auteure avec Le cœur cousu. Qui s'inscrit dans un autre genre que les deux premiers cités. Ici, si nous retrouvons effectivement les mots de Carole Martinez, l'histoire se déroule au XIXe siècle.
"Ô mère, il me faut ramener des profondeurs un monde enseveli pour y glisser ton nom, ton visage, ton parfum, pour y perdre l'aiguille et oublier ce baiser, tant espéré, que jamais tu ne m'as donné ! Il me faut te tuer pour parvenir à mourir... enfin. Mon lumineux cahier sera la grande fenêtre par où s'échapperont un à un les monstres qui nous hantent."
L'auteure met toujours aussi bien en avant les femmes. Leur force de caractère, les traditions, la transmission, les dons, le mariage, la sexualité, la maternité, les croyances. Ce récit mêle celui de Soledad à celui Frasquita. Il nous plonge en Espagne, où la révolution va bientôt éclater. Les mots de Soledad prennent forme pour conter l'histoire de celle qui sera sa mère. Une histoire dont elle ne fait pas encore partie. Racontée par sa sœur aînée, écrite par elle. Une histoire qui montre l'arrivée de ses sœurs et frère. Qui démontre la force et le courage d'une mère. La folie, la mort, l'amour et la vie.
"Le fil. La broderie. Des enfants comme des perles taillées dans sa chair, des sourires brodés et tant de couleurs sur les tissus pour exprimer sa joie ou sa douleur. Toutes ces couleurs ! Alors pourquoi le blanc la fascinait-il tant ?"
Je suis toujours admirative face à la plume de l'auteure. À la fois douce et acérée, crue et poétique, avec une touche de surnaturel. Carole Martinez nous livre des histoires, des contes. À la fois plein de beauté et de difficultés à surmonter, de bonheur et de tristesse. Ou la présence d'un ogre n'empêche pas l'amour d'une mère de veiller farouchement sur ses enfants. Un récit plein de couleurs, de tissus, de vie et de papillons. Ou le mystère d'une boîte transmise entre générations sert de fil rouge. Ou la nature sait se faire aussi enchanteresse que les personnages et les mots de l'auteure.
"Damnée ! Notre lignée est damnée ! Grouillante d'histoires sans queue ni tête dans lesquelles nous étouffons, grouillante de fantômes, de prières, de dons qui sont autant de plaies."

En quelques mots...
XIXe siècle | Espagne | Récit | Mère | Boîte | Don

Commentaires

  1. J'en ai entendu du bien de nombreuses fois, mais je ne me suis pas encore jetée à l'eau... Il faudrait que j'y remédie à l'occasion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteure a un univers assez particulier, onirique, qui ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais c'est clair que je te conseille à fond ses livres. Et, j'espère qu'ils te plairont ;)

      Supprimer
  2. Très envie de lire cette autrice, j'aime beaucoup sa plume à travers les extraits que tu as mis^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais être sensible au reste aussi alors :)

      Supprimer
  3. Tu donnes vraiment envie de le découvrir, même si ça n'est pas mon style de prédilection ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que le style est assez particulier, mais cela fait partie de mes plus belles découvertes de cette année 2017 ♥

      Supprimer
  4. Wahou moi qui ai toujours eu envie de découvrir cette auteure je crois que je vais le faire avec ce roman :)

    RépondreSupprimer
  5. Oh je suis contente que tu aies lu et aimé son premier roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ayant trouvé d'occasion, sans même le chercher, je ne pouvais pas passer à côté ^^

      Supprimer
  6. J'en ai entendu parler il y a longtemps et ce livre m'intéresse bien :) d'autant plus qu'il y a le cadre espagnol ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, le cadre est parfait pour toi ^_^

      Supprimer
  7. Cette auteure m'intrigue beaucoup, j'ai très envie de découvrir sa plume ! =)

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connaissais pas mais l'histoire a l'air intéressante :D

    RépondreSupprimer
  9. Le résumé est tentant et ton avis est concluant : j'aime beaucoup, je me le note !

    RépondreSupprimer
  10. Coucou! Je ne connaisais absolument pas ce titre, mais il m'intéresse énormément! +1 dans la WL, merci de la découverte!

    RépondreSupprimer
  11. Il est toujours dans ma pal ! Rrrrr ! Mais si tu as aimé, il y a de fortes chances pour que ce livre ait le même effet sur moi :-) Merci pour ton avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'espère vraiment :) Une très belle future lecture à toi ♥

      Supprimer
  12. Alors que j'ai bien aimé "Du domaine des murmures", j'ai détesté celui-ci. Je l'ai alors prêté à une collègue qui l'a adoré.
    Il en faut pour tous les goûts.

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥