Park Avenue Summer

5 juil. 2021

 

Quand Mad Men rencontre Le Diable s’habille en Prada. Ode à la féminité et à l’affirmation de soi, un roman d’apprentissage inspirant et savoureux qui rend hommage à l’une des icônes féministes les plus fantasques et les plus glamour du XXe siècle.

En acceptant le poste de secrétaire de la toute nouvelle rédac’ chef de Cosmopolitan, Alice n’imaginait pas qu’elle allait faire la rencontre de sa vie. Petite provinciale de vingt et un ans tout juste débarquée de son Ohio natal, elle se retrouve ainsi face à une figure du New York des sixties : Helen Gurley Brown, auteure du sulfureux best-seller Sex and the Single Girl.

Mais cette grande visionnaire n’a pas que des amis dans la presse et elle se trouve en réalité sur un siège éjectable. Alice ne va pas tarder à découvrir que sa rebelle patronne fait l’objet d’une cabale acharnée, menée par ses collègues masculins bien décidés à démontrer que la place d’une femme est davantage dans la cuisine qu’à la tête d’un magazine.

Parler à une nouvelle génération de femmes, débarrasser la presse de ses vieilles figures patriarcales est un défi de taille. Fascinée par Helen, Alice est prête à tout pour l’aider à inventer une « Cosmo Girl » fière, sûre d’elle, libérée de tout carcan puritain. Qu’importent les coups bas. Et les coups au cœur...

• • • • •
Park Avenue Summer de Renée Rosen
Traduit par Valérie Bourgeois
Titre original : Park Avenue Summer
Éditions Belfond, 2020 - 416 pages - 21,90€


Quelques scènes similaires au roman Le diable s'habille en Prada.

 : Une plongée dans les années 60, avec l'arrivée d'Helen Gurley Brown au magazine Cosmopolitan.
Le personnage principal - Alice, secrétaire voulant être photographe - est attachante et agréable à suivre. 
La note de l'autrice, à la fin, permet de faire la lumière sur ce qui est réel et ce qui est fictif dans ce roman. 


Park Avenue Summer est une fiction historique nous plongeant dans le milieu des années 60, quand Helen Gurley Brown reprend les rênes du magazine Cosmopolitan - créant par la suite la Cosmo Girl, sa lectrice cible. 

En 2012, Alice apprend dans le journal la mort d'Helen Gurley Brown. L'occasion de se souvenir des mois où elle a travaillé pour elle dans les années 60. Alice débarque à New York des rêves plein la tête pour sa future carrière de photographe et avec une pensée permanente pour sa mère qui lui avait tant parler de cette ville. Mais c'est un travail de secrétaire qu'elle décroche ! Rien de moins que pour Helen Gurley Brown. Cette dernière est désormais la rédactrice en cheffe du magazine Cosmopolitan, mais loin de faire l'unanimité, les démissions s'enchaînent. La liberté sexuelle pour les femmes, qu'elle prône, ne semble pas au goût de tou.te.s.
"[...] La nouvelle lectrice de Cosmo est une jeune femme célibataire et pleine de vie. Ambitieuse. Déterminée. Sexy et toujours prête à s'amuser. Un peu dévergondée, même. Je la connais mieux que quiconque parce que j'ai été l'une d'elles." - Helen
Visiter New York avec Alice et sa voisine Trudy. Découvrir la ville a travers l'objectif de son appareil photo. L'ambiance grouillante dans les bureaux du magazine. Un féminisme (jugé vulgaire) confronté à d'autres visions du combat à mener - celui de Betty Friedan, notamment. Le bras de fer permanent entre Helen et la Hearst Corporation, au moment de boucler le premier numéro après son arrivée... Je ne m'attendais à rien de particulier. Simplement découvrir la personnalité d'une figure du féminisme des années 60 que je ne connaissais pas (Helen Gurley Brown)... à travers les yeux d'Alice (personnage fictif). Je ressors ravie de cette lecture. Pas tout le temps d'accord avec les dires d'Helen (surtout avec ce que l'autrice Renée Rosen précise dans la note finale et qui a précipité son licenciement après plus de trente ans à la tête du magazine), mais ok pour le fait qu'elle défende ses convictions lorsqu'elle doit gérer Cosmopolitan et souhaite le faire à son image.
"- Je ne veux pas vieillir. Je ne veux pas devenir une vieille femme parmi d'autres, oubliée de tous, invisible aux yeux du monde entier. Ce magazine doit réussir. Il le faut. A quoi rimerait ma vie, sinon ? Publier ce titre et transmettre ces informations à mes filles... je crois sincèrement que c'est mas raison d'être sur terre." - Helen

L'accomplissement personnel d'Alice, qui veut faire carrière dans la photographie, est un aspect de l'histoire bien mis en avant aussi - elle est le personnage principal, après tout. Une jeune femme attachante, un peu malmenée par des histoires de cœur et de famille, qui doit aussi de faire une place dans ce qui est considéré comme "un métier d'homme".

"Peut-être qu'un jour, une fille tout juste débarquée à New York avec une valise pleine de rêves verrait en moi la preuve des possibilités qui s'offraient à elle." - Alice


En quelques mots...
New York | Presse féminine | Photographie | Années 60

Commentaires

  1. Ah oui, c'était un livre qui me rendait assez curieuse aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas hésiter à tenter, il est vraiment très bien :)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Une vraie belle découverte. J'espère que tu auras l'occasion de le lire aussi !

      Supprimer
  3. Il a l'air super ! J'aime beaucoup ce nom
    Connais-tu Let The Sky Fall un roman yong adult de Shannon Messenger ?
    PS : comment fait-tu pour être aussi suivie😲?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entendu parler de Let The Sky Fall, sans l'avoir lu ;) Tu as aimé ce roman ?

      Aussi suivie ? Je suis sur la blogo depuis un moment et Facebook aussi. Petit à petit, les affinités sont là et nous nous retrouvons d'un blog à l'autre. Et puis, j'aime bien en découvrir des nouveaux aussi, grâce aux chroniques laissées sur Livraddict, par exemple.

      Supprimer
    2. Hey !
      J'ai a-do-ré Let the sky fall ! C est d'abord ma meilleure amie qui m'a poussée à le lire car j'avais eu un vrai coup de coeur sur gardiens des cités perdues !
      Ah !!! Moi, je suisici depuis avril 2021 je suppose qu'il faut un peu plus de temps haha :D
      J'adoooooooooooore ton blog, bonne continuation :)

      Supprimer
    3. Gardiens des Cités Perdues est une saga qui me rend bien curieuse, j'ai vu beaucoup de bons retours dessus :)

      Merci 💕
      Belle continuation à toi sur la blogo.

      Supprimer
  4. J'avais bien aimé le diable s'habille en Prada (un peu moins les autres livres de l'auteure) : je me le note donc. Merci à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le diable s'habille en Prada est le seul qui m'ait marqué de Lauren Weisberger, alors que j'en ai lu d'autre(s) je crois... En tout cas, Renée Rosen nous sert aussi une histoire qui tourne autour de la presse féminine et c'est réussi :)

      Supprimer
  5. Je lis peu de littérature blanche mais celle-là me dit bien !

    RépondreSupprimer
  6. L'ambiance du livre a l'air sympa, je me le note ! :D

    RépondreSupprimer
  7. J'ai sélectionné ce roman pour ma PAL d'été et ta chronique me donne hâte de le découvrir ! Ce sera certainement ma prochaine lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bonne future lecture ! J'espère que tu apprécieras également.

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥