Chroniques d'une prof qui en saigne

19 févr. 2013

Titre : Chroniques d'une prof qui en saigne
Auteur : Princesse Soso
Editeur : Privé
Année d'édition : 2010
Prix du livre : 14,90€

Couverture Chroniques d'une prof qui en saigne

4ème de couverture :
Non, les élèves ne sont pas tous des angelots facétieux assoiffés de connaissance. Non, les parents ne sont pas tous des éducateurs perfectionnistes désireux de transmettre des valeurs fondamentales à leurs rejetons. Non, les profs ne s'habillent pas forcément à la CAMIF !

Princesse Soso, qui rêvait d'être trapéziste ou éleveur de bisounours, est finalement devenue professeur d'anglais. Catapultée dans un collège de campagne, elle se retrouve quand même en plein cirque, aux premières loges pour étudier le jeune, cet être mystérieux et fascinant, et tout son entourage ...

Chaque année, ça recommence ! Un an à jongler entre ceux qui aiment s'entretuer à coups de compas, ceux pour qui l'école est une annexe de Meetic et les Choupi-trop-mignons. Un an de rires, de larmes et d'incompréhension mutuelle, auxquels participent les parents et le personnel de l'Éducation nationale. Un an où tout le monde dira encore que les profs sont des feignasses-tortionnaires-payés-à-rien-foutretoujours-en-vacances-ces-lopettes ! Une année scolaire d'émotions, de critiques du système et de coups de colère, décrits dans ces pages avec un humour corrosif.

Le collège est une jungle. Voici un accès backstage pour découvrir l'envers du décor.


Mon avis :

Pourquoi ce livre ?
Parce que je l'ai eu à un très bon prix sur Vente-privée.
Et que je n'en avais entendu que du bien.


Le style de l'auteure ...
 Un humour assez pariculier ... auquel je n'ai pas adhéré du tout ...
Et je ne suis pas fan des gros mots à chaque phrase.


L'histoire et les personnages ...
 Princesse Soso nous raconte son quotidien en tant que professeur d'anglais dans un collège.
Les élèves, les parents, les collègues, ...
Les heures de cours, la rentrée des classes, les vacances scolaires, ...
Tout y passe.


Les plus : Les références aux séries TV, émissions, films, ...
(Lost, le SAV, The Big Bang Théorie, ...)
Les quelques dessins.

Les moins : On dirait que l'auteure a oublié que elle aussi, elle a été une élève !
Je n'ai pas du tout aimé son humour, qui consiste (pour moi) à rabaisser et critiquer ses élèves. 
Tout ça, pendant que "cette super prof" se la pète avec ses affaires de marques.
 Il faut arrêter de toujours tout reprocher "à la nouvelle génération" !


Conclusion ...
Je n'ai pas du tout accroché à l'humour de l'auteure ...

Après, je ne doute pas que d'autres puissent apprécier.
Et je ne doute pas que l'auteure ait raison sur certain point, mais pour la plupart, je ne suis pas d'accord avec
 elle ... Je précise aussi que pendant ma lecture, je me suis placée du côté des élèves, bien sûr, pas du côté
 des professeurs. Ce n'est que mon avis personnel. Petite chronique pour une très grosse déception !




Commentaires

  1. Message bien reçue, je ne le lirais pas ! (lol) Le titre du livre m'a fait tilter dans ta PAL, mais vu ta critique, je vais m'abstenir de l'acheter et de le lire !:- p
    J'espère que ta prochaine lecture sera plus agréable ! :- )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre a quand même beaucoup de bonne critique ;-)

      J'ai commencé Vivants et pour le moment, j'aime bien ...

      Supprimer
  2. C'est rare que je lis une chronique d'une personne qui n'a pas du tout apprécié. :P Princesse soso est réellement son nom ? Car, j'ai l'impression qu'elle essais de vivre dans un monde imaginaire avec ce nom. Soso me rappel une belle-mère que j'ai peu apprécier, donc non ce livre n'est pas fait pour moi. :P Comme dit Fidlansi : j'espère que ta prochaine lecture sera plus palpitante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, apparemment, c'est vraiment comme ça qu'elle s'appelle.
      C'est rare que je sois autant déçu d'un livre, mais bon, ça arrive ...

      Pour le moment, j'aime bien Vivants, lire un livre du point de vue d'un zombie est assez intéressant =D

      Supprimer
  3. Il faudrait que j'essaye ; vu que je suis prof stagiaire, ça me parlera peut-être. x) Enfin, déjà, le résumé me parle, j'avoue ! Faudrait que je fasse mes propres chroniques un jour, depuis le temps qu'on me le dit. =O (Et ce sont des non-profs qui me le disent, par ailleurs ^^) Enfin, anecdote du jour, des élèves de 6e ont rangé mon bureau, parce qu'ils en avait marre de mon bazar. "Madame, votre bureau part dans tous les sens. Vous faites comment pour vous y retrouver ?" => "Je m'y retrouve, je ne sais pas comment, mais je m'y retrouve." => "Tenez, ça par exemple, pourquoi vous le mettez pas dans votre armoire, vous vous en servez jamais !" Ils voulaient aussi balayer ma salle avant de partir, mais le local à balai était fermé à clé. De vrais fées du logis. u_u

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens qu'en CM2, je faisais la même chose ^^
      Toujours à effacer le tableau après les cours, à distribuer les papiers, ... (bon, faut dire que j'habitais juste en face de l'école, donc, pas de bus à prendre ou de parents qui attendent ^^) Mais je précise que je n'étais pas "la première de la classe" ou "chouchoute" des profs. Je trouvais ça juste normal.
      C'est peut-être cette si grande différence, entre mes années d'école et ceux que j'ai lu dans le livre, qui ont fait que je ne l'ai pas apprécié ... je n'ai pas connu ce "genre d'élève". Et pourtant, je n'ai que 20 ans ...

      Supprimer
    2. Oh, je sais pas ce qu'il en est de cette prof, mais je t'assure que j'en ai connu, moi, de sacrés zozos. ^^' En fait, c'est ma deuxième année de stage. La première, je l'ai passée chez les fous. Et quand je dis "fous", c'est général : l'administration était complètement à l'ouest, elle ne gérait rien. 26 profs sont partis à la fin de l'année. Restaient que ceux qui avaient au mieux 3 ans d'ancienneté. J'avais des gosses qui lançaient des ciseaux à la figure de leurs camarades, d'autres qui cassaient des tables, d'autres encore qui essayaient de fracasser le crâne de ceux qu'ils n'aimaient pas, et d'autres encore qui jetaient leur propre cartable par la fenêtre. Et je ne parle pas de ceux qui s'incrustaient dans mon cours, alors qu'ils étaient censés avoir cours avec la prof d'à côté (elle les laissait rentrer dans ma salle par la porte qui la séparait de la sienne, je te jure ! et elle ne venait même pas les rechercher). Enfin, tout énumérer est impossible. xD C'était un quartier extrêmement dur, mais ça n'explique pas tout. Le collège dans lequel je suis cette année n'est pas facile non plus, mais il est mieux tenu, y a plus de solidarité entre collègues, donc ça va beaucoup mieux, forcément. Les élèves se sentent plus encadrés, donc ils sont moins enclins à faire n'importe quoi.
      Bon, et j'ajouterais que personnellement, en tant qu'élève, j'étais pas toujours facile. Enfin, la majorité du temps, j'étais une élève modèle, mais chaque année quasiment, j'ai eu des soucis avec un prof. Par exemple, en première, j'ai fait pleurer (sans faire exprès, en plus ><) mon prof de physique-chimie, parce qu'il pensait que j'allais me suicider (en fait, c'était juste une crise d'ado ><), et en terminale, mon prof de musique avait peur de moi parce que je le trouvais tellement incompétent (et non sans raison... mais c'est une longue histoire) et malsain (genre pervers et compagnie) que je lui ai mené la vie dure toute l'année. Le plus "rigolo", c'est quand j'ai mis une pancarte : "En grève" sur ma table ; faut dire aussi qu'il avait laissé une copine en pleine crise de spasmophilie dans les escaliers sans même lui jeter un regard, alors qu'en plus c'était à cause de lui >< encore une longue histoire.
      (C'était mavie.com xD à vous les studios !)

      Supprimer
    3. Ah oui d'accord ...
      Donc, je pense que tu vas aimé ce livre ^^

      Supprimer
  4. Bon et bien je vais passer mon tour je crois :D

    RépondreSupprimer
  5. Peut être était ce un humour au quelques dizaines de degrés auquel tu n'as pas adhéré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est ça ... mais après, je ne souhaite pas en dégouter les autres ^^

      Supprimer
  6. Houla! Je passe! Si elle passe son temps à rabaisser et critiquer les élèves, probable que je n'aimerai pas! Je te souhaite une meilleure lecture à venir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, elle l'est. Vivants est un livre très intéressant =D

      Supprimer
  7. Hé bien, moi qui attendait ta chronique, je suis servie ! Avant de l'offrir à mes amies prof, j'ai intérêt à le lire pour mieux me rendre compte si elles aimeraient ou non.

    Je pense que le livre est tiré d'un blog sur lequel j'étais tombée il y a un an ou deux. C'était aussi une prof d'anglais qui racontait sa vie et vue qu'il est fort tendance depuis quelques années de publier ses chroniques de blog en format papier, ça ne m'étonnerait pas que ce soit la même. A l'époque, j'aimais encore bien : j'avais lu quelques chroniques. Maintenant, c'était à petite dose, c'est souvent différent une fois que c'est adapté en livre.

    Dommage que ça ne t'ai pas plu. :s
    J'avais eu le même dégoût face au roman "Entre les murs" de François Bégaudeau. Là aussi, je trouvais le prof un peu trop cassant et désabusé. Du coup, je n'ai même pas eu le courage de regarder le film qui me faisait pourtant bien envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'auteure a un blog, je suis aussi tombée dessus ;-)
      http://princessesoso.tumblr.com/

      Je n'ai jamais lu "Entre les murs" ... et je n'ai jamais vu le film non plus.

      Supprimer
  8. Je suis en train de le lire, pour le moment j'aime bien - peut-être parce que j'enseigne aussi ^^- par contre je n'adhère pas du tout au vocabulaire vulgaire employé non plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pensais bien que les enseignants auraient un autre point de vue que les non enseignants ;-)
      C'est vrai que les gros mots à toutes les phrases, ce n'est pas Top ...

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥