Je me souviens

4 nov. 2015

À Montréal, juste avant Noel, un homme et une femme meurent le cou transpercé par ce qui semble être un instrument de torture sorti tout droit du Moyen Äge. Auparavant, ils ont entendu la voix de Lee Harvey Oswald, l'assassin présumé du président Kennedy. Un sans-abri se jette du haut d'un édifice de la place d'Armes. Ayant séjourné à plusieurs reprises en psychiatrie, il prétendait avoir participé, avec le FLQ, à l'assassinat de Pierre Laporte. Sur le toit, avant de sauter, il laisse deux portefeuilles, ceux des victimes. La série de meurtres se poursuit, les cadavres s'empilent…

De retour à la section des crimes majeurs, le sergent-détective Victor Lessard mène l'enquête avec, pour le meilleur et pour le pire, la colorée Jacinthe Taillon.

Je me souviens de Martin Michaud
Kennes éditions, 2015 - 635 pages - 23,49€
Fait partie de la saga Victor Lessard : tome 1 - tome 2


Risque de spoiler, si vous n'avez pas lu les tomes précédents.


✖ : Parfois du mal à comprendre tous les dialogues.

 : L'évolution de Victor Lessard.
Le côté privé aussi présent que le côté enquête.
Les références historiques.


L'important dans une saga, pour moi, c'est de voir évoluer le personnage principal, et c'est bien le cas avec Victor Lessard. Comme le dit l'auteur dans l'Avant-propos, "Si on assistait à la naissance du personnage de Lessard dans Il ne faut pas parler dans l’ascenseur et que La chorale du diable nous révélait son passé et ses failles, Je me souviens est le roman de la réconciliation." Je ne pouvais vraiment pas vous expliquer ça mieux que Martin Michaud. Lessard est un personnage que nous connaissons maintenant bien, même si nous continuons à en apprendre sur lui grâce à la présence de sa collègue, Jacinthe Taillon. Les scènes entre elle et Lessard ne sont jamais ennuyantes ! Il est plus posé, tout en se posant pas mal de question sur sa relation avec Nadja Fernandez. D'ailleurs, j'ai beaucoup apprécié que l'auteur ne laisse pas de côté certains personnages, au prétexte que Lessard a repris son poste à la section des crimes majeurs. Nous savons ce que deviennent ses anciens collègues, et son fils se révèle également encore plus. Les scènes avec Martin sont intéressantes.

L'enquête est très complexe, et j'ai parfois eu l'impression que ça partait vraiment dans tous les sens. Mais finalement, ce n'est pas un problème, car Lessard et Taillon sont dans le même cas que nous ; perdus pendant une bonne partie de l'intrigue. Il ne faut rien lâcher pour bien comprendre les liens entre tous les personnages, les flash-backs, les fausses pistes, etc. C'est un pavé de plus de 600 pages, donc l'enquête ne se résout pas en cinq secondes, c'est bien normal. Le passé et le présent s'entremêlent. Les pièces du puzzle se mettent en place, et plus ça avance, plus ça devient addictif.

Comme expliquer, encore une fois, dans l'Avant-propos, "Je me souviens est également un roman sur la mémoire. […] celle qui nous oblige a un devoir de mémoire concernant certains événements s'étant produits au Québec ainsi qu'aux États-Unis dans les années soixante et soixante-dix, lesquels servent d'assise historique à la trame du roman." Ainsi, outre le texte non "traduit", qui nous permet de trouver de savoureuses expressions québécoises, il est également question du président Kennedy et Lee Harvey Oswald, du projet MK-Ultra (dont je n'avais encore jamais entendu parler), etc.

Une enquête complexe et addictive. Probablement le meilleur tome de la saga, à ce jour. L'auteur jongle bien entre la vie privée de Victor Lessard et son boulot. Les références historiques est un point que j'ai énormément aimé dans ce livre-ci. Et, même si j'ai parfois eu des difficultés à comprendre tous les dialogues entre Lessard et Taillon (ils y vont fort !), c'est toujours un vrai plaisir de se plonger dans un texte qui nous fait découvrir une autre culture.

• • • • •

Avez-vous déjà lu un livre de Martin Michaud ?
Cette saga vous tente ?

Commentaires

  1. Ce sera une de mes prochaines lectures, j'ai hâte de retrouver Victor et de voir comment il évolue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, ce troisième tome est top ;) Bonne future lecture.

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout cette série, mais en ce moment je croise beaucoup ce tome, tu me donnes d'ailleurs bien envie de me lancer dedans avec ton avis :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une très bonne saga policière, à découvrir ;)

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥