Samedi 14 novembre

3 nov. 2016






B. était à la terrasse du café, quand les terroristes ont tiré. Son frère est mort, lui s’en sort presque indemne. Hagard, il quitte l’hôpital au matin, monte dans le métro. Son regard croise celui d’un passager… Stupeur. Il reconnaît ce visage : il s’agit d’un des hommes qui ont tué, la veille.

Alors que ses proches le recherchent dans une capitale meurtrie, B., sous le choc, décide de suivre l’assassin jusqu’à sa planque. Samedi 14 novembre est le récit du jour qui va suivre.



• • • • •
Samedi 14 novembre de Vincent Villeminot
Editions Sarbacane (Exprim'), 2016 - 216 pages - 15,50€


Alors que les éditions Robert Laffont ont sorti À la place du cœur de Arnaud Cathrine, dans la collection R, sur les attentats de janvier 2015, Vincent Villeminot et les éditions Sarbacane sortent, dans la collection Exprim' Samedi 14 novembre, sur les attentats du 13 novembre de la même année. Un auteur dont la plume ne laisse pas indifférent, que ce soit pour écrire un thriller, un roman post-apocalyptique ou... Samedi 14 novembre, entre fiction et faits réels. 

Samedi 14 novembre est à la fois facile et très difficile à lire. Facile, car il est construit en actes et entractes, rapides à lire, comme des scènes, des flashs, qui se succèdent. Très difficile, car nous retrouvons l'horreur, les frissons et la perte.

Samedi 14 novembre, c'est principalement ça ; Encore un roman sur la terreur ? Non : enfin un roman pour l'espoir. Car, si Vincent Villeminot nous plonge dans la tête de B. - présent à cette terrasse, y ayant perdu son frère -, c'est aussi pour nous montrer l'après. Le 14, mais aussi les jours qui suivront. Que se passe-t-il dans la tête de B. pour qu'il décide de suivre cet homme, qu'il tient pour responsable d'avoir fait basculer son existence ? Que se passe-t-il dans sa tête lorsqu'il réagit de manière insensée à un acte qu'il l'est tout autant ? Et surtout, comment tout cela va se finir ?

Samedi 14 novembre, ce sont les victimes, les blessés, les survivants, mais également ceux qui n'étaient pas sur place ; Elle ne connaît personne, parmi les victimes. Cent trente. Des jeunes gens de son âge, des victimes plus âgées. Sans compter les blessés. Mais ça n'empêche, elle en tremble encore. Ce sont tous ceux qui se sont demandés, et qui se demandent encore, comment vivre après ça. Comment continuer à avancer, à ne pas se renfermer, à éloigner la peur et la haine. C'est l'importance donnée à l'identité de chaque individu. Pas à un groupe ou une religion. A chaque individu. Pour ce qu'ils sont et font. Samedi 14 novembre est une lecture éprouvante, mais nécessaire.
« Parce qu'au fond, on est intransigeant sur tout, les libertés, les droits, jusqu'à ce qu'on ait peur. Et à ce moment-là, on devient quoi... lâche ? accommodant ? prêt aux pires veuleries ? À des états d'urgence ? des complicités ? 
Certainement, s'il n'était pas mort, Pierre aurait posé sa main sur l'épaule de Ninon. Il aurait certainement dit : "Petite soeur, il faut qu'on tienne". »
Les derniers chapitres sont particulièrement touchants, car ils sont justement tournés vers cet avenir qui paraissait pourtant inconcevable juste après ce 13 novembre de l'horreur (ainsi qu'après les autres attentats). Avec ces "peut-être" et ces verbes conjugués au futur, un avenir s'ébauche. C'est pour cela qu'il faut lire Samedi 14 novembre. Pour les passages difficiles et les moments forts, pour l'évolution de B. et la force des mots de Vincent Villeminot.

Merci aux éditions Sarbacane pour cet envoi, merci à Vincent Villeminot pour ces mots. Avec ce livre, j'ai reçu un feuillet où l'auteur explique son ressenti sur les événements et son besoin d'écrire Samedi 14 novembre. Son message est bien celui qui se trouve dans le livre ; Où allons-nous ? Et pourrons-nous encore y aller ensemble ? Le voudrons-nous ?
Pour savoir qui est ce "nous", il vous faudra découvrir l'histoire de B. et des autres.

• • • • •

Avez-vous déjà lu un livre de Vincent Villeminot ?
Ressentez-vous le besoin de lire sur ces attentats et sur l'avenir ?

Commentaires

  1. Je ne savais pas que de tels livres sur les attentats de Paris existaient. Je trouve ça étrange car les faits sont si récents, c'est un peu difficile de les voir comme historiques, comme un roman sur la seconde guerre mondiale par exemple. Pourtant, ça fait sens. Je ne sais pas si je le lirais mais il a l'air vraiment intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis fait la même réflexion... Le fait qu'ils aient eu lieu durant notre époque, à nous, enlève cette espèce de détachement que nous avons avec les romans sur la Seconde Guerre mondiale. Cela rend ces livres peut-être plus difficiles, mais encore plus essentiels, je trouve ;)

      Supprimer
  2. Ce roman a l'air vraiment très touchant, j'ai vraiment envie de le découvrir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très, oui. Presque un an que cela s'est passé...

      Supprimer
  3. Alors je ne connaissais absolument pas du tout ! mais il a l'air vraiment touchant, et ta chronique me donne envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à revenir me dire, si tu le lis ;)

      Supprimer
  4. Je ne sais pas si je le lirai, les livres sur les attentats qui sortent à peine un an après me gênent. J'ai cette impression qu'on se fait de l'argent sur des drames. Il faut que je dépasse ce sentiment avant d'en lire quelques-uns qui j'en suis sûre peuvent être très instructifs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, en le lisant, tu verrais que ce n'est pas du tout le cas ;) C'est instructif et étrangement libérateur.

      Supprimer
  5. Une sortie chez Sarbacane qui me tentait beaucoup, puis je ne sais pas, sûrement à cause su sujet traité, je n'ai plus été tentée =/ En tout cas, contente qu'il t'aie plu :) ! Une jolie chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain que le sujet n'est pas facile...

      Supprimer
  6. Pour avoir lu A la place du coeur, je sais que je ne lirais pas d'autres livres sur le sujet des attentats avant un bon moment, parce que bon, comme tu le dis si bien, ce sont des livres faciles à lire, mais aussi très difficile par rapports aux évènements qu'ils abordent. Mais je suis "ravie" de voir que les auteurs arrivent à en parler aussi bien, en adaptant leur récit pour la littérature adolescente et les messages de détresse, les questions évoquées et les sentiments qu'ils font passés sont toujours bons à rappeler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, je partage bien ton avis ;) D'ailleurs, même si je pense lire A la place du cœur, ce ne sera pas pour tout de suite.

      Supprimer
  7. Le résumé est extrêmement troublant, ce livre doit être très dur à lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très dur, mais essentiel. Même si je comprends bien que tout le monde n'est pas tenté de lire sur le sujet...

      Supprimer
  8. Ta chronique m'a touchée... Elle véhicule beaucoup de choses fortes et il semble que ce roman également. Je pense que Villeminot est le seul qui puisse me faire lire un livre sur les attentats de novembre. Il sait manier les émotions, les scènes puissantes tout en soulevant des questions importantes. Et ces dernières pages me convainquent de lui laisser sa chance, malgré la difficulté d'un tel ouvrage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il sera à la hauteur de tes attentes ;) N'hésite pas à revenir me dire quant tu l'auras lu.

      Supprimer
  9. Lire quelque chose sur le 13 novembre même romancée ne me tente pas du tout. Même si je n'y étais pas je reste traumatisée par cet événement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends totalement, même si, perso, j'ai ressenti le besoin de lire sur le sujet. C'est à chacun de voir en fonction de ses ressentis.

      Supprimer
  10. Je trouve ça un peu de mauvais gout d'écrire sur le 13 novembre si tôt après les attentats très franchement... Après, je suis sure qu'il est très bien ce livre mais pour dans quelques années. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, je trouve ça bien, un an après... Mais, vu le sujet, je comprends que les ressentis soient différents d'une personne l'autre.

      Supprimer
  11. J'ai vraiment très envie de découvrir ce livre ! J'espère que je pourrais vite le faire !

    RépondreSupprimer
  12. Je l'ai également reçu de la part de la maison d'édition et vais donc le lire ce mois-ci.
    Je sais que cela va être dur mais j'ai tout de même envie de voir comment l'auteur a pu l'aborder ! Contente que tu n'aies pas été déçue ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viendrais lire ce que tu en auras pensé ;)

      Supprimer
  13. Je suis un peu perplexe face au sujet abordé, mais pourquoi pas, si je le croise sur ma route...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'approche de l'auteur est vraiment intéressante ;)

      Supprimer
  14. Je note, cette lecture a l'air passionnante. Merci !

    RépondreSupprimer
  15. Même si ça a l'air passionnant, je ne lirai pas, parce que je suis beaucoup trop sensible pour aller au bout de lectures de ce genre. J'ai du mal dès que l'on parle de tout ça :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends totalement. Si tu es dans cet état d'esprit, c'est une lecture à éviter, c'est sûr ;) A chacun de voir en fonction de son ressenti.

      Supprimer
  16. C'est sûrement ma prochaine lecture ! J'ai hâte !

    RépondreSupprimer
  17. C'est un roman que j'ai très envie de découvrir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ce cas, j'espère vraiment que tu en auras l'occasion ;) L'approche de l'auteur est très intéressante.

      Supprimer
  18. Ce roman a l'air tellement... touchant. Je viens de le demander, j'aimerais beaucoup le lire et j'espère que ce sera possible, je me demande vraiment de quelle manière l'auteur réussit à exprimer ses sentiments à propos de cette journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère également que ce sera possible pour toi ;) Pour moi, l'auteur a vraiment su trouver les bons mots.

      Supprimer
  19. Le roman "Vous n'aurez pas ma haine" en lien avec les attentats du Bataclan m'a également beaucoup touché. Je ne connais pas "Samedi 14 novembre", mais ça a l'air d'être un bel hommage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien moi, je ne connais pas Vous n'aurez pas ma haine, donc merci beaucoup pour la découverte ;)

      Supprimer
  20. Tout comme "A la place du coeur", ce livre m'intrigue et j'ai envie de le lire. Mais d'un autre côté, j'ai un peu peur, car comme tu l'as dit : "nous retrouvons l'horreur, les frissons et la perte."
    Peut-être que je vais attendre quelques temps avant de les lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien, si tu ne te sens pas encore trop prête ;)

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥