Et ils meurent tous les deux à la fin

8 juin 2018



« Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death-Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? »

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour final. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

• • • • •
Et ils meurent tous les deux à la fin de Adam Silvera
Titre original : They Both Die at the End
Traduit par Constance de Mascureau
Editions Robert Laffont (Collection R), 2018 - ebook - 12,99



✖ : Le début est assez lent.

 : Alternance des points de vue.
Des personnages très attachants et touchants ♥
Un récit mêlant le contemporain à une touche de science-fiction.
Des questionnements qui bousculent le lecteur.


Merci à NetGalley et aux éditions Robert Laffont pour cette lecture.

Que ce soit ce roman-ci ou cet auteur en général, je dois cette découverte à Feflie (cliquez ICI pour lire sa chronique). Elle a eu l'impression de se faire arracher le cœur, parle de personnages attachants, d'un petit côté science-fiction, d'une double narration (et même plus) et des questions que la situation décrite nous fait nous poser. Bref, des éléments qui m'ont donné envie, à mon tour, de rencontrer Mateo et Rufus... même si c'était pour leur dernier jour.

Un appel de Death-Cast et votre mort peut arriver à tout moment durant les prochaines 24h. Un appel de Death-Cast et les vies de Mateo et Rufus sont chamboulées. Ils ne se connaissent pas encore, sont dans des situations différentes et vont télécharger l'application Dernier Ami pour espérer trouver quelqu'un avec qui passer leur dernière journée.
"Je m'écroule de nouveau par terre, en me disant que pour moi, maintenant, c'est marche ou crève. Même pas, en fait. C'est marche puis crève." - Mateo
Le mélange de contemporain, qui prédomine, et la touche de science-fiction font bon ménage pour nous livrer un récit touchant, avec un message important ; profiter de la vie à chaque instant. Pour cela, rien que la lettre que l'auteur nous adresse au début est parlante d'ailleurs. J'ai aimé cette "confession", juste avant de me plonger dans le roman. Cette impression de mieux savoir ce qu'Adam Silvera ressent et a en tête, ce à quoi il aspire, grâce à ses quelques mots.
"Même si la cause de ma mort a moins d'importance que ce que je vais faire avant, l'incertitude qui pèse sur moi me fout une trouille bleue ; on ne meurt qu'une fois, après tout." - Rufus
On pourrait croire que tout se fait dans la précipitation, vu que, lorsque nous rencontrons les personnages, ils leur restent moins de 24h à vivre. Et pourtant, les mots qui me viennent plutôt sont douce intensité. Tout est décuplé, mais pas précipité. Profiter, mais pas bâcler. Ils vont avancer ensemble, dans ces dernières heures. S'entraider, s'aider à être tel qu'ils le souhaitent. Plus frondeur, plus ouvert. Plus vivant. Cet équilibre qui s'installe entre eux est, sans doute, ce qui m'a le plus touché. Ils ont des manières différentes de voir les choses, de s'être comporté, d'avoir vécu. Ils se retrouvent à affronter ensemble leur Jour Final. Mateo, que la peur a toujours empêché vivre pleinement et spontanément, va apprendre au côté de Rufus à lâcher prise. De son côté, Rufus va également voir la vie autrement auprès de Mateo.

Felfie l'avait dit, l'impression de se faire arracher le cœur est apparemment une habitude des fins de romans de l'auteur. Et ils meurent tous les deux à la fin a beau être le premier que je lis de lui, je ne peux que confirmer. Ce n'est ni le roman le plus joyeux du monde, ni le plus triste. Oui, la fin n'est pas une surprise (vous avez lu le titre). Et, oui, il mérite d'être lu et savouré. Il nous fait passer par tellement d'émotions, nous fait nous remettre en question, nous bouscule.

PS : lorsque les personnages parlent d'Instagram, allez jeter un œil sur le réseau social (@rufusonpluto, par ex.)...


En quelques mots...
Dernier jour | Application Amis | Vivre | Sentiments | LGBT

Commentaires

  1. J'aime beaucoup l'idée de départ ;p C'est très intrigant en tout cas. Je me note le titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras rapidement l'occasion de le découvrir ;)

      Supprimer
  2. Pas encore lu mais bientôt normalement 😁

    RépondreSupprimer
  3. Ah il y a du transmedia, c'est grave chouette ! Je ne connaissais pas le pitch du roman et bin ça peut être sympa en fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ça par hasard, en faisant ma curieuse ^^

      Supprimer
  4. Je ne sais pas trop quoi penser de ce livre, je l'ai vu à plusieurs reprises sur Instagram sans être plus tentée que ça. Mais le fait de lire ton avis me fait un peu changer d'avis ! Je n'irai pas l'acheter, mais si je le trouve à la bibliothèque je le lirai avec plaisir :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le trouveras alors. Ça devrait te plaire ;)

      Supprimer
  5. Un concept intéressant! J'aime bien l'idée :) Merci pour cette découverte ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir. C'est une jolie pépite, même si ça n'a pas été jusqu'au coup de cœur ♥

      Supprimer
  6. Je ne connais pas cet auteur mais ce livre-là a l'air pas mal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal du tout, même ;) Très touchant et beau (malgré les moments difficiles).

      Supprimer
  7. Quelle jolie chronique, j'adore la trame et je pense qu'il doit y avoir tout un tas de phrases qui font réfléchir... Hâte de découvrir ce livre !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ♥ C'est certain que j'aurais pu encore mettre beaucoup de citations.
      Bonne future lecture !

      Supprimer
  8. Tu m'intrigues beaucoup avec ce titre. Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'en diras des nouvelles, si tu le tentes ;)

      Supprimer
  9. Quelle jolie chronique pour un si beau livre ! Je suis tellement contente qu'il t'ait plu aussi ♥
    Tu sais qu'il a écrit un livre avec Becky Albertalli qui doit sortir en octobre ? Le roi des fins atroces et la reine des romans "feel good"... je me demande ce que ça va donner. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore merci de m'avoir donné envie de découvrir cet auteur !

      Ouiii, j'ai vu passer ça sur Facebook, avec la couverture. Curieuse de voir le résultat aussi :)

      Supprimer
  10. Suis pas attirée plus que ça par ce roman... Mais à l'occasion : pourquoi pas !?!

    RépondreSupprimer
  11. Même si de base, ce livre n'est pas forcement dans un genre qui me plait vraiment, j'ai tout de même très envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
  12. Jolie chronique :) Il me fait bien envie mais j'ai un peu peur de ne pas le trouver assez développé (il faut dire que je ne sais pas trop ce que je veux en ce moment XD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du moment que tu es bien dans ta tête au moment de le lire, tu peux foncer ^^

      Supprimer
  13. C'est un roman très intriguant en tout cas!

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas envie de lire actuellement un livre qui va me faire pleurer mais je me laisserai surement tenter à un moment ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ce qu'il faut faire, trouver le bon moment pour le lire ♥️

      Supprimer
  15. J'en avais entendu parler il y a quelques mois déjà sur une chaine booktube anglophone et je l'avais noté, mais sans jamais sauter le pas ! Contente que tu ai aimé, j'espère me le procurer rapidement maintenant ! =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira également. Comme toujours, je serais curieuse de lire ton avis !

      Supprimer
  16. Rien que le titre me tente mais les avis positifs me donnent encore plus envie :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu auras l'occasion de le lire alors ;)

      Supprimer
  17. Wow, merci pour cette belle chronique, à laquelle je renvoie directement dans la mienne ! :) Et merci pour la découverte du compte Instagram de Rufus, les émotions sont revenues directement en regardant les photos !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir ;) C'est vrai que ça nous touche encore plus de voir les photos ♥

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥