Colorado train

6 août 2017

 Colorado train de Thibault Vermot
Editions Sarbacane, 2017 - 362 pages - 16€

Durango, 1949.

La poussière rouge. Les sombres rocheuses.
L'Amérique profonde, tout juste sortie de la Deuxième Guerre mondiale.

C'est dans ce monde-là que grandissent Michael et ses copains :
le gros Donnie, les inséparables Durham et George, Suzy la sauvage.
Ensemble, ils partagent les jeux de l'enfance, les rêves, l'aventure des longs étés brûlants...

Jusqu'au jour où un gosse de la ville disparaît. Avant d'être retrouvé, quelques jours plus tard... à moitié dévoré.
Aussitôt, la bande décide d'enquêter.

Mais dans l'ombre, le tueur - la chose ? - les regarde s'agiter.
Et bientôt, les prend en chasse...


✖ : Une vraie fin, mais un peu brusque, rapide.

 : La carte de Durango, au début.
L'ambiance d'après-guerre. Les personnages.
L'écriture de l'auteur. Sa manière de maintenir le suspense.


Merci aux éditions Sarbacane pour cet envoi. 

La première chose frappante, dans ce roman, est l'ambiance. Similaire à celle des livres de Stephen King, d'après moi. Où le danger guette, sans que nous sachions quelle est la réelle menace. Sans même savoir si une touche de surnaturel pourrait jouer dans l'affaire, ou non. Où tout se déroule dans une petite ville, où tout le monde se connaît. 

Les personnages principaux sont de jeunes adolescents de treize ans. À la recherche du Wendigo, s'amusant à construire une fusée, se débrouillant pour faire quelques sorties nocturnes en douce. Un groupe soudé, qui va peu à peu se rendre compte que la disparition de la brute de l'école n'est peut-être pas qu'une blague. Prenant les choses en main, glanant des indices dans ce que les adultes laissent échapper, Suzy, Michael, Donnie & co vont faire des découvertes et très vite se rendre compte que le danger les guette eux aussi. Une course contre la montre pour survivre à ce cauchemar...
"Ils partaient en croisade contre le Mal."
Telle une énigme, le début nous laisse voir la menace sans en dire trop. Le mystère sert à installer cette ambiance particulière, où la peur de l'inconnu joue beaucoup. De qui se méfier ? Qui sera le prochain ? Pourquoi ? Et, le soufflet ne retombe pas ! L'auteur consacrant quelques chapitres, par-ci par-là à ce danger qui guette, qui côtoie nos jeunes protagonistes. J'aurai tout de même aimé un chapitre ou deux en plus. Pour en savoir plus sur ce danger, justement. Mais, il faut bien avouer que terminer le livre comme cela sert également à garder du mystère. En définitive, Colorado train est un roman sombre où quelques scènes d'entraide et d'apprentissage jettent une lumière pile au bon moment. Ou l'espoir reste présent grâce aux personnages qui ne lâchent rien. À ne pas mettre entre des mains trop jeunes !

En librairie dès le 6 septembre !

En quelques mots...
Après-guerre | Amitié | Disparition | Police | Danger | Enquête

Commentaires

  1. Tu m'as vraiment tentée ! :) En plus, la couverture est superbe *_*

    RépondreSupprimer
  2. Aaah ça me fait un peu penser à Stranger Things (mais en mode après guerre du coup^^)
    Merci pour la découverte, je pense que je finirais surement par me laisser tenter =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est totalement ça ! Un peu une ambiance à la Goonies, aussi.

      Supprimer
  3. Ce livre m'intrigue, j'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  4. Ça a l'air chouette comme tout, je le note pour la rentrée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça l'est :) J'espère que tu aimeras. N'hésite pas à revenir me dire.

      Supprimer
  5. Bonjour ! Aimant tout ce qui se passe dans l'Amérique profonde (et aussi Stephen King ^_^), je note avidement ce titre !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello. Il devrait te plaire alors :) Bonne future découverte.

      Supprimer
  6. Ouh là là, il me plairait celui-là ! Je note :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas à revenir me donner ton avis ;)

      Supprimer
  7. Ce roman me tente beaucoup, je pense que si je tombe dessus je me laisserai tenter!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudra ouvrir l’œil dès la rentrée alors :)

      Supprimer
  8. L'ambiance est en effet si particulière que je t'avoue avoir un peu de mal avec ce roman... C'en est si oppressant que je me sens mal en lisant le livre, dans le sens où j'ai l'impression d'être complètement étrangère à cet univers glauquissime ! Ce qui est sans aucun doute voulu, hein, mais quand même, c'est trop pour moi x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ayant l'habitude des Stephen King, c'est une ambiance qui me plaît. Mais, je comprends totalement ton ressenti ;) Ça change grandement des autres Exprim'.

      Supprimer
  9. Il me tente beaucoup, après la découverte de ton avis :D
    Je note !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup la couverture, déjà, et l'ambiance don tu parles me fait bien envie. Décidément, les éditions Sarbacane sont pleines de pépites !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça, je ne dirais pas le contraire, j'en suis fan ^^

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥