Les enfants des Feuillantines

11 juin 2020

Poussez le portail des Feuillantines pour découvrir les Mortemer,
une famille qui ne ressemble à aucune autre !

Bienvenue aux Feuillantines.
Non, nous ne sommes pas dans le poème de Hugo. Nous sommes dans une maison normande, secouée par les vents et ballottée par les événements de la vie tumultueuse de ses habitants : la famille Mortemer. L’aînée des Mortemer, c’est Désirée. Elle a vingt-quatre ans, et à sa charge ses six cousins et sa sœur.

Pourquoi ? Parce que sa mère et ses tantes sont trois folles exaltées qui ont abandonné la vie pendant que leur progéniture se débat dans cette maison où il y a : un perroquet malpoli, des voyages prévus en Lululitanie, des tunnels à creuser, un cochon, des additions ratées, un piano désaccordé, des épaves de bateau, un lapin mollasson, des amoureux perdus et retrouvés, une grand-mère...

Bref, aux Feuillantines il y a cette famille qui ne demande qu’à être aimée, et que toi, lecteur, lectrice, peut exaucer.

• • • • •
Les enfants des Feuillantines de Célia Garino
Éditions Sarbacane (Exprim'), 2020 - 468 pages - 17€


: Pas une grande fan de la couverture (le jaune n'est pas ma couleur favorite).

 : Des prénoms originaux pour absolument tout le monde !
Une histoire touchante, moderne, pleine d'émotions et de charmes.
Un petit pavé qui se dévore, grâce à des personnages très attachants.
L'écriture entraînante de l'autrice.


Merci aux Éditions Sarbacane pour cet envoi. J'aime énormément ce genre de récit, sur la vraie vie, avec une touche de folie en plus. Un truc grouillant de personnages bruyants et turbulents, qui veulent trouver leur place et nous raconte un quotidien où il faut se serrer les coudes. Vous savez, une fratrie aussi attachante que dans Quatre sœurs de Malika Ferdjoukh ou Oh, boy ! de Marie-Aude Murail, où tu t'attaches très fort et très vitre à chaque membre.
"C'est à ce moment-là qu'avait commencé à s'écrire le destin actuel de la portée Mortemer. Isabella, Wilhelmina et Rosemonde avaient donc été élevées par leur grand-mère, Granny. C'étaient des filles illuminées, gentilles mais excentriques, avec un goût prononcé pour l'aventure et l'originalité. En grandissant, elles ramenèrent tour à tour aux Feuillantines des enfants venus d'un peu n'importe où, dans une sorte de tradition sororale étrange qui faisait qu'aucun père n'avait réussi à s'imposer chez les Mortemer." 
Les triplées... Une s'est suicidée, une autre a pris ses cliques et ses claques et la dernière est internée chez les fous. Qu'en est-il de leurs enfants respectifs ? Désirée, l'aînée de bientôt vingt-cinq ans, a la garde de tous, de la petite dernière de deux ans et demi aux jumeaux de seize ans. Avec Granny, toujours là. Neuf personnes de situations et d'âges différents. Tous liés par un nom de famille et des triplées têtues. Entre l'école, les pères de chacun, le quotidien à cent à l'heure, etc. Tous essaient d'avancer tant bien que mal, en assumant malgré eux les frasques de leurs mères.
"Elle se rassit et se mit à faire le point. Certes, sa situation était triste ; éprouvante. Les triplées éparpillées entre ciel et terre, la famille mutilée, les enfants orphelins et blessés. Mais, en observant la joyeuse tablée unie dévorant les frites dégoulinantes d'huile et se battant à coups de ketchup - Mais arrête Pernelle, ça tâche ! - , elle se rendit compte que, oui, elle aimait cette situation comme elle était. Elle aimait être la mère par intérim de tous ces petits Enfants Perdus."
Un roman moderne et plein de charmes, avec des moments chargés en émotions. Qui donne envie d'être aux Feuillantines, entourée des Mortemer, un dimanche soir, à écouter les histoires de Granny. Avec un tome de Détective Conan en poche, des Doc Martens aux pieds, les jurons fleuris de Désirée en tête et une couronne de princesse dessus !


En quelques mots...
Côte normande | Maison de famille | Orphelins | Harcèlement scolaire | Quotidien

Commentaires

  1. Oh qu'il a l'air bien ! je ne sais pas s'il y a un rapport entre la couverture et l’histoire mais pour ma part je l'a trouve jolie ^^
    En tout cas merci pour la découverte, je le note ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu aimes ^^ J'ai toujours eu du mal avec cette couleur, perso. Mais, c'est certain que le roman est génial ♥

      Supprimer
  2. Ta chronique donne drôlement envie de lire ce livre ! Il a l'air vraiment super ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré et je suis contente que cela se ressente :)

      Supprimer
  3. Encore un Sarbacane que j'ai envie de lire ! ♥

    RépondreSupprimer
  4. L'histoire semble à la fois touchante et originale comme c'est souvent le cas avec Sarbacane :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Touchante, originale... Ça fonctionne effectivement très bien pour cette histoire ♥

      Supprimer
  5. Je suis d'accord pour la couverture, mais ça à l'air sympa quand même :)

    RépondreSupprimer
  6. Encore un Exprim' qui me fait de l'oeil, avec lequel on sait qu'on va autant rigoler qu'être ému... Super chronique qui donne envie !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant, si tu as l'occasion de le découvrir ! ;)

      Supprimer
  7. pour la couverture, no comment'. C'est le genre sur laquelle je ne me serais jamais arrêté. Pour l'histoire, cela à l'air sympa même si j'ai peur qu'il y ait un trop plein de personnages à gérer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que c'est un peu galère au début, avec les nombreux personnages ^^

      Supprimer
  8. Ca pourrait grandement me plaire, merci beaucoup =)
    Je te rejoins sur le fait que la couverture n'est pas très attirante...
    Mais l'idée de base me tente beaucoup

    RépondreSupprimer
  9. Oh je me note ce livre : tu donnes bien envie de le lire. Pour ma part, j'aime bien la couverture :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si elle plaît :) J'ai toujours eu du mal avec la couleur jaune ^^
      J'espère que tu apprécieras cette lecture ♥

      Supprimer
  10. Oh il a l'air vraiment bien.
    Avec toute cette fatrie, le roman doit être bien animé et dynamique

    RépondreSupprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥