Comment les pingouins ont sauvé Veronica

24 nov. 2021

 

Le cœur ne gèle jamais, même au milieu des icebergs.

Le plus souvent, Veronica, 84 ans, passe ses journées à chercher où elle a mis ses lunettes, à ramasser les déchets sur la plage ou à aboyer des ordres à sa dame de compagnie, Eileen. Depuis peu, la vieille dame s’interroge : que faire d’utile durant les années qu’il lui reste et, surtout, à qui laisser sa fortune considérable ? Quand elle a soudain une illumination : et si elle mettait tout en œuvre pour sauver les pingouins d’Antarctique ? L’irruption dans sa vie de Patrick, un petit-fils disparu, orphelin à six ans après le suicide de sa mère, va tout changer. Comme deux animaux sauvages, ils vont devoir s’apprivoiser au milieu des icebergs.

• • • • •
Comment les pingouins ont sauvé Veronica d'Hazel Prior
Titre original : How the Penguins Saved Veronica - Traduit par Estelle Flory
Éditions L'Archipel (Instants Suspendus), 2021 - lu en ebook - 14,99€


: /

 : Le lieu original de l'intrigue : l'Antarctique, dans un centre d'études sur les manchots Adélie.
Le caractère fort de Veronica, à qui on s'attache au fil des confidences et lectures de ses journaux intimes.
Secrets de famille, liés à la période de la Seconde Guerre mondiale.


Merci aux Éditions L'Archipel via NetGalley pour cette lecture. Comment les pingouins ont sauvé Veronica est le troisième roman que j'ai l'occasion de lire de leur collection "Instants Suspendus" et c'est, encore une fois, un récit vraiment très agréable à découvrir. Cela rend forcément curieuse concernant les autres titres !
"Je suis déjà en vrac. Et à vingt-sept ans, se voir soudain gratifié d'une grand-mère protocolaire à l'extrême et qui n'a sans doute plus toute sa tête - est-ce que ça va m'aider ? Je ne crois pas." - Patrick
Veronica, octogénaire qui n'aime pas se voir vieillir, se décide à enquêter sur une possible descendance et se retrouve avec Patrick, un petit-fils de 27 ans, loin d'être à la hauteur de ses attentes... Mais vu leur rencontre, la réciproque est vraie aussi. Lui qui espérait une "mamie gâteau", il est servi ! Le soupçonnant d'en avoir après son argent, Veronica choisit de partir en Antarctique, là où des scientifiques étudient les pingouins qu'elle a vus dans un reportage à la télévision. Que ça leur plaise ou non, elle compte bien y passer plusieurs semaines !

Demain, j'arriverai à destination. Une excitation enfantine s'empare de moi. Il y a très, très longtemps que je n'ai pas vécu une aventure. Pendant les pérégrinations de Veronica en Antarctique, Patrick essaie de reprendre sa vie en main après une rupture amoureuse et s'interroge sur cette grand-mère autoritaire, sur ce qu'a été sa vie. Veronica est attendrissante, même lorsqu'elle se montre insupportable - les blessures du passé ne sont pas refermées et on sent que cela lui pèse. Parfois, les souvenirs accumulent de la poussière dans un recoin de votre mémoire. Parfois, ils vous hantent comme des ombres. Parfois, ils vous poursuivent, une matraque à la main. Patrick, jeune homme paumé, est un personnage plus passif, mais le décalage avec sa "Granny" est efficace pour apporter un soupçon d'humour et beaucoup de tendresse à l'égard des deux. Ajoutez à cela quelques sympathiques personnages secondaires et vous avez un roman plein d'émotion, qui entremêle aventure et rencontre, drame et romance. On pardonnera (ou pas !) à Patrick de qualifier Jane Eyre de barbant... 

Un deuxième tome est sorti début novembre en VO, sous le titre Call of the Penguins.


En quelques mots...
Écosse | Antarctique | Pingouins | Famille | Passé | Souvenir | Journaux intimes


Avertissement (Trigger Warning) :
Je vous laisse surligner ci-dessous, si vous le voulez.
Cela peut divulguer une partie de l'intrigue.
évocation du suicide et de la guerre - drogue

Commentaires

  1. Il est dans ma wish list et je sens que je vais me régaler avec cette grand-mère autoritaire, mais attendrissante...
    La rencontre tardive entre le petit-fils et la grande-mère semble intéressante et j'imagine sans peine le décalage entre les attentes de chacun.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai passé un bon moment aussi avec celui ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons que la suite soit aussi sympathique à lire :)

      Supprimer
  3. Le genre de couverture et de titre qui m'attirent beaucoup et après ta chronique, j'ai encore plus envie de le découvrir. Merci à toi.

    RépondreSupprimer
  4. Un roman qui se passe en Antarctique, c'est original et ça me tente beaucoup ! Par contre, si dans le livre, ils parlent de pingouins tout le long, ça risque de m'agacer parce qu'en Antarctique, il n'y a que des manchots, les pingouins vivent en Arctique et ils n'ont rien à voir avec des manchots.
    Je m'arrête ici avec les pingouins et les manchots 😅

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu t'y connais beaucoup mieux que moi ^^
      Il y a une précision à ce propos dans le livre, ça concerne la traduction entre l'anglais et le français.
      Je te la note ici : 《 En anglais, le terme "penguin" englobe toutes les espèces de ce genre. En français, on parle de "manchot" pour les espèces antarctiques. Cela dit, pour respecter l'esprit du texte original, nous emploierons parfois le terme générique de "pingouin". 》

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥