D'un bord à l'autre

4 avr. 2021

 

Risque de spoiler, si vous n'avez pas lu les tomes précédents.

Les années 80 embarquent la joyeuse famille de Barbary Lane dans leur fièvre bariolée, où cohabitent conservatisme reaganien et festival lesbien. Tandis que Mary Ann poursuit son rêve de gloire, la cosmique Mme Madrigal mène une résistance farouche contre la municipalité. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire risque fort d’en troubler plus d’un...

• • • • •
D'un bord à l'autre d'Armistead Maupin
Traduit par Gwenaël Hubert - Titre original : Significant Others
Éditions 10/18, 2003 - 379 pages - 8,10€ pour l'édition récente
Fait partie de la saga Chroniques de San Francisco :


: Dommage de faire arriver le neveu de Brian, sans finalement qu'il soit intégré aux intrigues.
Du mal avec l'évolution de Mary Ann.

 : Une écriture toujours efficace et entraînante. Un ton "libre", fidèle à la saga.
La manière dont l'auteur parle des ravages du SIDA à travers plusieurs personnages.
L'amitié qui lie Brian et Michael. 


Je continue ma lecture de la saga Chroniques de San Francisco avec le cinquième tome.

Un tome légèrement en deçà des précédents. Cela est dû aux nouveaux personnages introduits qui ont peinés à se rendre attachants. Ainsi qu'à l'incompréhension concernant l'intérêt de faire débarquer Jed, le neveu de Brian, à Barbary Lane, sans finalement le lier à aucune intrigue... Enfin, petite désillusion pour le personnage de Mary Ann, dont l'évolution ne me plaît que moyennement. Je crois que je suis nostalgique de sa charmante naïveté des premiers temps. Cependant, la lecture reste un plaisir, car nous y retrouvons la plupart des personnages phares de la saga. Et puis, nous n'échappons pas à quelques scènes mémorables - dont Booter, le deuxième mari de Frannie, fait les frais ! De plus, le SIDA est évoqué à plus d'une reprise, en mettant bien sûr le sujet dans le contexte des années 80 - et la manière dont ça a été (très mal) gérer car considéré comme ne touchant que les homosexuels... L'auteur aborde cela fidèle à l'esprit de la saga, de façon libre et franche.

Festival pour lesbiennes, club réservé aux hommes, quelques tumultes dans les couples, la santé qui pose des soucis, des remises en question, etc. Même si j'ai été moins emballée, ce tome réserve aussi de très bonnes choses - parfois légères et parfois plus graves. Comme toujours, j'ai déjà hâte de me plonger dans la suite !


En quelques mots...
Années 80 | San Francisco | Barbary Lane | Vie - Amitié - Amour | LGBT+

Commentaires

  1. Même si ce n'est pas le meilleur tome, c'est bien si tu as apprécié ta lecture quand même :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain que ça reste une très bonne lecture malgré tout :)

      Supprimer
  2. Dommage pour ce petit coup de frein, j'espère que le suivant te comblera davantage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) J'ai déjà hâte de retrouver les personnages.

      Supprimer

Merci beaucoup pour votre passage par ici et votre commentaire ♥